Consultation citoyenne sur les retraites : faites connaitre votre avis !

| 24 OCT. 2019 |

Le jeudi 3 octobre dernier, le Président de la République Emmanuel MACRON lançait officiellement la consultation sur la réforme des retraites lors d’un premier débat avec les Français à Rodez.

Les consultations citoyennes se tiennent en ce moment même partout en région jusqu’au mois de décembre. Outre les réunions locales, une plateforme numérique a également été lancée. Je vous invite à vous saisir de ce débat en répondant aux modules de cette plateforme que vous retrouverez ici : https://participez.reforme-retraite.gouv.fr/

Sur cette plateforme, vous retrouverez :

  • Un questionnaire rapide pour s’exprimer en quelques minutes sur les priorités et les solutions proposées pour le futur système universel ;
  • Un module présentant les principales préconisations du Haut-commissaire et permettant à chacun de déposer un avis ;
  • Un module de questions/réponses : chaque semaine, le Haut-commissaire Jean-Paul DELEVOYE répondra aux 5 questions les plus soutenues.

C’est sur la base des préconisations remises le 18 juillet au Gouvernement, de la concertation engagée mi-septembre avec l’ensemble des partenaires sociaux et de cette concertation citoyenne qui fera l’objet d’une restitution début 2020, que sera élaboré le projet de loi pour la mise en place d’un système universel de retraite. Celui-ci sera transmis au Parlement avec pour objectif un vote d’ici l’été prochain.

Par ailleurs, la rubrique commentaires de cet article est ouverte : vous pouvez me laisser vos messages sur le sujet de la réforme des retraites. J’en ferai une restitution personnalisée au Haut-commissaire Jean-Paul DELEVOYE.

Consultation citoyenne sur les retraites : faites connaitre votre avis !

4 thoughts on “Consultation citoyenne sur les retraites : faites connaitre votre avis !

  • 6 novembre 2019 at 7 h 57 min
    Permalink

    Un système universel …oui mais…passer de 42 régimes à 3…cela ne serait pas si mal…..et peut-être plus acceptable…Jugez plutôt…!!!

    Passer de 42 régimes à un seul, c’est peut-être illusoire et frustrant voir inacceptable pour certains :
    Je pense qu’il faut arriver à 3 régimes :
    • Un pour les salariés du privé – les plus nombreux
    • Un pour les artisans, commerçants, professions libérales, agriculteurs
    • Un pour les agents du service public et fonctionnaires régaliens (pompiers, policiers, gendarmes, militaires)
    Cela me paraît être du domaine du possible et de l’acceptable….Il faut creuser cette proposition…
    Monsieur le haut-commissaire, Monsieur le Ministre qu’en pensez-vous ?
    Je laisse le soin à mon Députée Philippe FOLLIOT de vous faire remonter ma contribution.
    Salutations et bienveillance
    C.NICOLAS (Albi)

  • 5 novembre 2019 at 7 h 29 min
    Permalink

    En complément non affiché de mon précédent message ci-dessus du 03 septembre 201; le Ministre du travail indiqua, le 21 septembre 2010, que le système étant compromis : « 32 milliards de déficit et 10% des retraités payés par l’emprunt ». Où en sommes nous neuf ans actuellement ?

  • 4 novembre 2019 at 11 h 16 min
    Permalink

    Bonjour, merci de proposer d’échanger à ce sujet, c’est une bonne initiative.
    Je suis inquiète pour l’avenir du système de retraites. On le voit bien, le rapport actif/retraités s’inverse et désormais se pose la question du financement des retraites. Je doute qu’une solution miracle existe. Sans avis arrêté sur la question, je souhaite qu’une grande pédagogie soit développée à ce sujet et que les abus et privilèges bien connus de certains qui ont l’habitude de bloquer le pays rentrent dans « le droit commun ».

  • 3 novembre 2019 at 17 h 04 min
    Permalink

    Ayant un système de retraite par répartition que personne ne souhaite mettre en cause, la question centrale et primordiale est comment peut-on avoir l’équilibre financier et social pour le préserver à moyen et long terme ?

    Étant donné que les gens ont davantage, plus de chance, de vivre plus longtemps et globalement en bonne santé que dans le 20ème siècle; et qu’en parallèle ça fait des décennies et même dans le future proche en décennies, le plein emploi n’a pas été vu et n’est pas envisageable; il faut donc que chacun (citoyen, organisation syndicale et Responsable politique) prenne ses responsabilités face à cet équilibre financier et social précaire du système de retraite que tout le monde veut préserver.
    Par conséquent, on devrait adopter une grande souplesse sur l’année seuil de départ à la retraite, qui tient compte de la justice sociale, selon les différents facteurs déjà connus.

    Pour essayer d’être bref, le 21 septembre 2010, le Ministre du travail indiqua que l’équilibre financier et social de ce système est compromis : <>.

    Enfin, mieux également se rappeler de cet extrait de l’Éditorial du journal le monde du 09 septembre 2010 :<< Sur le fond, repousser l'âge légal du départ à la retraite est une nécessité largement admise. Sauf à entretenir un mensonge général sur la capacité de l'État à financer le système, il faut regarder les réalités en face, les <>, la croissance et le plein emploi appartiennent au passé. Les crises et les déficits successifs, combinés au vieillissement de la population française, ont créé une situation explosive pour la protection sociale.
    Que fera-t-on quand la proportion Actifs – retraités sera quasiment de un pour un en 2020>>.
    Donc dans 2 mois, on y est en 2020, d’où la responsabilité de chacun sur cette question.
    Cordialement
    Philibert Mwaruro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.