Actualités

Philippe Folliot dépose un amendement de suppression du projet de loi de modification constitutionnelle

Philippe Folliot dépose un amendement de suppression du projet de loi de modification constitutionnelle

ennMontesquieu disait que nous devrions toucher à la loi la main tremblante. Philippe Folliot a dit que nous devrions toucher à la Constitution la main très tremblante. Lundi 10 mai dernier, le Sénat a débattu du projet de loi de modification de l’article premier de la Constitution française pour y inscrire la lutte contre les dérèglements climatiques et la conservation de l’environnement. La lutte contre les changements climatiques et la conservation de l’environnement et de la biodiversité est primordiale à bien des égards. Néanmoins, le sénateur du Tarn ne croit pas qu’il faille modifier la Constitution pour y inscrire àPlus…

Retour en image sur la dernière semaine de rencontre avec les maires du Tarn

Retour en image sur  la dernière semaine de rencontre avec les maires  du Tarn

 La semaine du 26 avril, Philippe Folliot rendait visite pour la dernière semaine de cette première séquence aux maires du département.  Ainsi, il a pu rencontrer les maires des anciens cantons de Mazamet, Saint-Amans-Soult, Brassac, Anglès, Lacaune, Murat-sur-Vèbre, Alban, Roquecourbe, Vabre et Montredon-Labessonié.  Retour en image sur ces rencontres :        

Philippe Folliot interroge Didier Lenoir, représentant de l’UE à l’OCDE

Philippe Folliot interroge Didier Lenoir, représentant de l’UE à l’OCDE

Dans le cadre de la mission d’information « Quelle boussole stratégique pour l’Europe ? » du Sénat, le sénateur a interrogé Monsieur Didier Lenoir, représentant de l’Union européenne à l’Organisation de coopération et de développement économiques. Philippe Folliot partage l’analyse de Monsieur Lenoir : l’OTAN a la primeur pour de nombreuses raisons. Le sénateur a tenu a rappeler la première des raisons : le ratio d’1/20e. En effet, il y a 20 fois plus d’effectifs à l’État-major de l’OTAN qu’à l’État-major de l’UE. Aussi, si l’objectif a pu être, encore il y a peu, d’avoir un véritable « pilier européen » au sein dePlus…

Philippe Folliot et 40 cosignataires demandent au Premier ministre la vaccination des rugbymen

Philippe Folliot et 40 cosignataires demandent au Premier ministre la vaccination des rugbymen

Dans un courrier adressé au Premier ministre Jean Castex le 7 mai dernier, Philippe Folliot, Président de l’Amicale Parlementaire de Rugby, et 40 parlementaires demandent la vaccination des joueurs de rugby professionnels. En effet, les parlementaires pensent que désormais les joueurs professionnels de rugby, sport de contact par excellence, rentrent dans les mêmes motifs que ceux retenus pour définir l’accès prioritaire à la vaccination. Il est vrai que les rugbymen peuvent être potentiellement en contact direct avec le virus. Ils ne peuvent avoir recours au télétravail. Et ils ne peuvent utiliser les gestes barrières dans le cadre de leur métier.Plus…