Le château de Ferrières bénéficiaire du loto du patrimoine

| 11 SEP. 2019 |

Les jeux « Mission Patrimoine » de la Française des Jeux, comprenant le loto du patrimoine ainsi qu’un jeu de grattage et dont les recettes participent au financement des travaux indispensables à la conservation du patrimoine français en péril, ont été créés suite aux travaux rendus par Stéphane BERN dans le cadre d’une mission confiée par le Président de la République en 2017. 

La première édition en 2018 a permis de lever 22M€ pour participer au financement des travaux de 18 « projets emblématiques » et 251 « projets prioritaires », dont malheureusement aucun dans le département du Tarn malgré des candidatures de qualité.              

Pour la saison 2019, 18 « projets emblématiques » ont été retenus (un par région), ainsi que 103 « projets prioritaires » (un par département). L’offre de jeux Mission Patrimoine a ainsi été mise l’honneur lors de deux temps forts symboliques du patrimoine français, le 14 juillet dernier, jour de la fête nationale, mais aussi au moment des Journées Européennes du Patrimoine des 21 et 22 septembre.

Alerté par le propriétaire du château de Ferrières, bâtisse du XVIe siècle classée aux Monuments Historiques depuis 1988, et par l’association Ferrières Renaissance, sur la candidature du château aux financements de la Mission Bern, Philippe FOLLIOT avait saisi en avril dernier la direction de la Fondation du Patrimoine, chargée, en collaboration avec le Ministère de  Culture et Stéphane BERN, de trier les dossiers de candidature, sur la nécessité de retenir cet édifice symbolique du Haut-Languedoc au titre de ses qualités d’édifice prestigieux de la Renaissance française.

Par courrier en date du 31 juillet, le ministre de la culture, Franck RIESTER, informait Philippe FOLLIOT du fait que le château de Ferrières serait bien le monument tarnais dont les travaux seront retenus pour être soutenus par les recettes des jeux du patrimoine 2019. Ainsi, le château situé sur la commune-nouvelle de Fontrieu, devrait pouvoir bénéficier d’une aide financière nécessaire aux plus urgents travaux de réfection (toiture, charpente, zinguerie, maçonnerie, menuiserie) qui commenceront cet automne et permettront de mettre en valeur ce bâtiment, qui a accueilli une caserne puis une prison au XVIIIe siècle et qui jusqu’à récemment présentait un Musée sur la Réforme désormais accueilli dans un édifice contemporain.  

Le château de Ferrières bénéficiaire du loto du patrimoine