Visites et rencontres

11 novembre : le député et sa suppléante honorent la mémoire des combattants

Dans la majorité des communes du territoire, les cérémonies du 11 novembre se tenaient ce week-end autour des monuments aux morts. Elles ont été l’occasion pour les participants de rendre hommage aux disparus de la Grande Guerre, mais aussi des conflits contemporains. Ces cérémonies avaient un retentissement particulier à l’approche du centenaire de l’armistice de 1918 et au regard de la proximité de cette date avec d’autres commémorations, celles du 13 novembre 2015.

Dans la première circonscription du Tarn, Philippe FOLLIOT a comme à l’accoutumée participé à la cérémonie organisée à Castres, en présence du maire Pascal BUGIS, du sous-préfet Jean-Yves CHIARO ou encore de la députée suppléante de la 3e circonscription, Valérie DE GERANDO. Le 8e RPIMa et les enfants des écoles de la ville étaient présents en nombre, permettant la rencontre entre des expériences et générations diverses autour des thèmes de la mémoire et du maintien de la paix.

Muriel ROQUES ETIENNE, la députée suppléante, a quant à elle déposé une gerbe de fleurs au même moment au monument aux morts d’Albi. Participaient à cette cérémonie avec elle, entre autres, le préfet du Tarn Jean-Michel MOUGARD, le maire Stéphanie GUIRAUD-CHAUMEIL, le président du conseil départemental Christophe RAMOND ou le sénateur Thierry CARCENAC. Le 12 novembre, c’est dans les villages alentours de Fauch et Cunac qu’elle participait à ces mêmes commémorations avec les élus et les citoyens.

Ces moments de souvenir ont permis aux deux élus et à la population participante de garder en tête le fait que notre modèle et nos valeurs sont encore aujourd’hui remis en cause et que l’engagement à les préserver conduit leur action.

A Viane, des échanges studieux dans le cadre des Ateliers du territoire

Pour clore une première journée d’Ateliers du territoire, le député Philippe FOLLIOT et sa suppléante Muriel ROQUES ETIENNE, pilote de l’opération, avaient donné rendez-vous à Viane à toutes les bonnes volontés souhaitant faire remonter des constats de blocages administratifs récurrents. Membre d’une instance de travail informelle constituée par le Président de la République sur ce sujet, le député a commencé par présenter la démarche avant de laisser la parole à la salle.

Les participants ont plaidé pour une culture administrative plus souple qu’Emmanuel MACRON appelle aussi de ses vœux. Il y a aussi été question du statut des élus, des ressources humaines de la fonction publique territoriale, des propriétés forestières non-entretenues, de la désertion des centre-bourgs en zone montagne ou encore de certaines règles d’urbanisme.

Ces travaux se poursuivront dans d’autres communes de la 1e circonscription du Tarn avant de faire remonter au Gouvernement les constats d’obstacles et un certain nombre de propositions visant à s’en départir. Cette démarche de co-construction, voulue par les organisateurs de ces rencontres, est un marqueur fort du renouveau des pratiques politiques tournées vers la nécessité de rendre la parole aux citoyens et aux personnes directement concernées par les problèmes publics.

Des Ateliers du territoire riches en inspiration à Villefranche d’Albigeois

Le vendredi 28 octobre, en début d’après-midi, c’est à la salle du foyer qu’élus et population avaient rendez-vous avec le député Philippe FOLLIOT et sa suppléante Muriel ROQUES ETIENNE. L’objectif ? Identifier ensemble un certain nombre de blocages administratifs obstruant la marche en avant du pays. Ces rencontres, qui ont vocation à se répéter dans les mois à venir, permettront de faire remonter au niveau national des pierres d’achoppement et des propositions pour les dépasser rapidement sans avoir recours à la loi. C’est donc en cohérence avec leur participation au mouvement du Président de la République « La République en Marche » qu’ils mettent en œuvre des propositions d’innovation politique.

Lors de ce « remue-méninges », les participants ont échangé sur la politique de l’eau, et plus particulièrement les couts exorbitants des études sur les projets de retenues collinaires, l’énergie éolienne ou encore la télémédecine encouragée dans des territoires qui ne disposent pas encore de connexion internet performante.

Les deux élus, membres de la République en Marche, reviendront dans les semaines à venir échanger avec les participants pour tirer de premières leçons de ces travaux, trouver d’autres blocages à lever rapidement et formuler des propositions pour les surpasser.

Les idées fusent aux Ateliers du territoire de Roquecourbe

La matinée du vendredi 28 octobre était animée à la mairie de Roquecourbe. A l’invitation du député Philippe FOLLIOT et de sa suppléante Muriel ROQUES ETIENNE, les élus du secteur et la population participaient à un atelier de réflexion sur les blocages administratifs de la France. Membre d’un groupe informel constitué par le Président de la République Emmanuel MACRON, le député tarnais souhaitait à cette occasion centraliser les avis des acteurs de terrain.

Et des blocages administratifs, les participants en connaissent ! Il a notamment été question du dédale administratif dans lequel les particuliers et collectivités doivent s’engager pour produire des énergies renouvelables, par exemple via les microcentrales hydroélectriques. La question de l’attribution de mutations sans postes à la clé dans l’éducation nationale a aussi beaucoup fait échanger les participants.

Deux constats généraux sont ressortis de ces travaux qui sont amenés à se poursuivre dans les mois à venir : l’égale application des règles entre territoires variés est inadaptée à la gouvernance de la France et l’administration a besoin d’être simplifiée. Il ne s’agit en rien de blâmer les agents de l’Etat qui effectuent au quotidien un travail de qualité, mais bien de réfléchir à la réorganisation de leurs missions et à un renouveau de la philosophie guidant leur action.

Ces contributions seront bientôt mises en forme avant la convocation de nouveaux échanges afin que des propositions de résolution de ces freins soient élaborées par la concertation.

Mon blog Vidéo