A la une

Le sénateur Philippe Folliot interroge le gouvernement sur les mesures prises en faveur du sport

Le sénateur Philippe Folliot interroge le gouvernement sur les mesures prises en faveur du sport

Le 18 novembre dernier, le sénateur Philippe Folliot a interrogé Madame la Ministre déléguée chargée des Sports au sujet des mesures gouvernementales en faveur du sport. Face aux difficultés des clubs sportifs – amateurs comme professionnels -, Philippe Folliot a ainsi demandé au gouvernement de détailler les 400 millions d’euros d’aides prévus à cet effet. Le sénateur a tenu à insister sur l’importance et le rôle essentiel du sport pour la société. Retrouvez ci-dessous la question de Monsieur le Sénateur et les réponses de Madame la Ministre déléguée.     

Le sénateur Philippe Folliot commémore la fin de la Première Guerre mondiale dans le Carmausin

Le sénateur Philippe Folliot commémore la fin de la Première Guerre mondiale dans le Carmausin

    Pour une de ses premières sorties officielles en tant que Sénateur, Philippe Folliot a tenu à commémorer l’Armistice de la « Grande Guerre » aux côtés des élus du Carmausin. Ce territoire, qui fut marqué par une histoire sociale singulière, a payé lui aussi un lourd tribut. Après s’être rendu dans la commune de Saint-Benoit de Carmaux, Philippe Folliot s’est joint aux élus de Blayes-les-mines, Carmaux puis Rosières. Le sénateur accompagné des maires et des adjoints ont ainsi pu célébrer la paix et rendre hommage aux enfants de la République, morts pour la France.  

Le sénateur interroge M. Beaune sur « la troisième mi-temps » entre le Royaume-Uni et l’Union européenne

Le sénateur interroge M. Beaune sur « la troisième mi-temps » entre le Royaume-Uni et l’Union européenne

Le 28 octobre dernier, le sénateur Philippe Folliot a interrogé M. Clément Beaune, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, sur les droits des citoyens britanniques présents en France, nombreux dans le Sud-Ouest, en cas de non-accord. Il a également soulevé l’épineuse question de l’Écosse et son fort attachement au continent et à l’Union européenne. Retrouvez les questions de Philippe Folliot et les réponses du secrétaire d’État ci-dessous.  

Le sénateur Philippe Folliot met avant « lo biaïs » (le bon sens paysan) durant le débat sur l’état d’urgence sanitaire

Le sénateur Philippe Folliot met avant « lo biaïs » (le bon sens paysan) durant le débat sur l’état d’urgence sanitaire

Le sénateur Philippe Folliot a rappelé la nécessité de prendre en compte les spécificités territoriales, et notamment des territoires ruraux, dans le cadre du débat sur l’état d’urgence sanitaire. Les petits commerces des territoires ruraux doivent pouvoir rester ouverts, pour leur survie et pour la survie des habitants de ces territoires. Il a fait appel à « lo biaïs » (le bon sens paysan) du Gouvernement pour adapter les mesures aux territoires, en lien avec les services déconcentrés de l’État et les élus locaux.