Editos

Corée, la paix improbable ?

Contrairement aux évidences géographiques, la Corée est une île ! Je l’ai constaté de visu : la frontière entre les deux Corées est la plus imperméable au monde et, de fait, consacre le caractère insulaire « du pays du matin calme» car on ne peut s’y rendre qu’en avion ou en bateau ! La ligne de front et de démarcation de 1952, le long du 38ème parallèle, est un endroit étonnant « à visiter » ! Tout près de la passerelle bleue où a eu lieu l’historique première rencontre entre les présidents des deux Corées se trouve trois baraques bleues, à cheval sur la frontière, dans lesquellesPlus…

Esprit d’équipes

Rugby comme football sont deux sports collectifs, mais la starisation du monde professionnel a souvent fait passer quelques vedettes au premier plan nonobstant le fait qu’un individu aussi bon soit-il n’a jamais gagné un match à lui tout seul. Cette revanche du collectif sur la personnalisation peut être symbolisée par l’épopée du champion de France de rugby le Castres Olympique ou celle de l’équipe de France championne du monde de football. Pour expliquer, et non pas justifier, leurs exceptionnels parcours, tant les uns que les autres ont répété « la vedette, c’est le groupe. On est bien ensemble, on vit unePlus…

L’Empire du Soleil Levant !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Japon est singulier. Singulier de par sa géographie. Singulier de par son histoire. Singulier de par sa situation géostratégique. Singulier de par sa démographie. Je rentre de quelques jours passés au cœur de l’Empire du Soleil Levant, et même si nous avons, dans le cadre de ce séminaire de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, rencontré nombre de politiques et spécialistes avec lesquels nous avons parlé des enjeux et défis de ce pays au cœur d’un environnement géostratégique complexe, ces quelques réflexions doivent être considérées non pas comme une analyse de fond maisPlus…

Bon anniversaire mai … 58 !

Voilà des semaines que sur les ondes radio et télé, à grands renforts de unes et d’éditions spéciales de la presse, avec multitudes de livres souvenirs, l’on nous rabâche les oreilles sur l’anniversaire de la «révolution » de mai 68 ! Quelle que fusse la nature de ces évènements et leur portée, à mon humble avis plus sociétale qu’autre chose, et au-delà du bilan forcément contrasté de cette génération dite « de mai 68 », ce qui m’horripile le plus, c’est cette mémoire collective sélective que subrepticement, on essaie de nous imposer. Toute commémoration de mai ne devrait pas renvoyer à ce mythePlus…