Philippe FOLLIOT en visite chez les compagnons du devoir et du Tour de France à Albi

Philippe FOLLIOT a récemment participé aux journées portes ouvertes des compagnons du devoir et du Tour de France à Albi.

En effet du 27 au 29 janvier dernier, les compagnons du devoir et du Tour de France ont organisé cet évènement à destinations du public pour sensibiliser l’ensemble de nos concitoyens sur leurs actions et leurs missions. Dans ce cadre-là, Philippe FOLLIOT s’est rendu à cette journée d’ouverte et a rencontré l’ensemble des jeunes présents.

En compagnie de Romain VESSELLA, prévôt, Philippe FOLLIOT a pu redécouvrir ce monde souvent trop méconnu du grand public et le fonctionnement de la Maison des Compagnons. Les six secteurs d’activité lui ont été présentés et la visite s’est déroulée en présence d’un jeune futur compagnon.  En tout et pour tout, ce sont 29 métiers qui ont été mis en lumière. Il y a là le secteur de l’aménagement et de la finition (menuisier, ébéniste, carreleur, peintre, platrier-plaquiste ou encore solier moquettiste) ; le secteur du bâtiment (couvreur, charpentier, maçon, plombier, tailleur de pierre, métaillier) ; le secteur de la cuisine et la gastronomie (boulanger, pâtissier ou encore vigneron) ; le secteur des matériaux souples (tapissier, sellier-garnissier, maroquinier ou encore cordonnier) ; le secteur de la métallurgier industrie (chaudronnier, forgeron, mécanicien, fondeur, électrotechnicien ou encore carrossier) ; et enfin d’autres métiers comme celui de tonnelier, de maréchal-ferrant ou de jardinier-paysagiste.

Ainsi, Philippe FOLLIOT a pu faire le tour de cette maison des Compagnons du Devoir et du Tour de France et a rencontré de nombreux jeunes futurs compagnons. Il a souligné l’excellence des métiers manuels et de ce mode d’apprentissage. Enfin, il les a félicité pour leur travail et leur dévouement et leur exemplarité et les a assuré de son soutien sans faille.

Mon plaidoyer pour « L’ARCHIPEL FRANCE »

 

Outre-mer et Mer  sont deux atouts stratégiques qui, ensemble, doivent être valorisés. En effet, la France n’est pas continentale et européenne, elle est maritime et mondiale. Aussi avec le projet « Archipel France » que je propose, il s’agit d’affirmer la dimension universelle de la France qui ne doit plus être réduite au seul territoire hexagonal. L’Etat doit repenser sa relation à l’outre-mer et à la mer. Il s’agit de continuer à assumer nos missions régaliennes, mais mieux !  et, surtout, à consacrer plus d’efforts à l’économie, bleue en l’occurrence ! Il faut donner une inspiration gaullienne pour une politique de long terme en la matière, pour ce, je propose de créer un grand Ministère des Outre-mer et de la mer.

 

La France est une nation « maritime et mondiale » à la fois.

Les défis majeurs du 21ème siècle passeront par une exploitation raisonnable et raisonnée des ressources des mers et des océans (alimentation, énergies renouvelables, eau …etc.). Avec plus de 11 millions de km², notre pays possède le deuxième domaine maritime au monde (dont 97 % grâce à l’Outre-mer). D’ailleurs, la France est le seul pays au monde présent sur quatre continents et sur toutes les mers chaudes et froides. Il est impératif de prendre la mesure de l’atout considérable que représentent à la fois les Outre-mer et notre domaine maritime et d’y préserver notre souveraineté nationale. Il s’agit aussi d’apporter une réponse économique aux problèmes que connaissent les Outre-mer qu’à défaut, on ne pourra que subir (l’immigration clandestine, la montée de la radicalisation, la lutte contre la pêche illégale ou le pillage de nos ressources minérales, chômage endémique et son traitement social…).

Reconnaître cette double caractéristique de notre Nation, « maritime et mondiale », c’est  s’appuyer résolument sur trois piliers. Continuer la lecture

Philippe FOLLIOT en visite sur la commune d’Escroux

 

Le jeudi 09 février 2017, Philippe FOLLIOT a rencontré la nouvelle Maire Madame Marie-Josée BROUSSE lors d’une visite sur la commune.

Succédant à Monsieur François CROS qui avait récemment démissionné pour des raisons personnelles, Madame la Maire a donc été élue lors du conseil municipal du 12 décembre 2016. Ainsi, autour de la nouvelle maire Marie-Josée BROUSSE, de l’ancien maire, des adjoints et d’élus municipaux, et en compagnie de Brigitte PAILHE-FERNANDEZ, Conseillère départementale du canton des Hautes Terres d’Oc et Suppléante de Philippe BONNECARRERE, Sénateur, Philippe FOLLIOT a pu faire un tour du village lors duquel il a pu voir les travaux financés dans le cadre de la réserve parlementaire.

Enfin, il a échangé avec l’ensemble des élus sur l’avenir des petites communes, l’évolution de l’intercommunalité et l’actualité nationale puis a remercié Madame la Maire et les membres pour leur accueil et leur disponibilité. C’est autour d’un sympathique buffet de produits du terroir que s’est terminé ce moment de convivialité.

Philippe FOLLIOT visite la SCOP Flageat à Castres

 

Le lundi 06 février 2017, Philippe FOLLIOT a visité les établissements de la SCOP Flageat où il a pu rencontrer l’ensemble du personnel et la direction.

Existant depuis 1925, Flageat est une entreprise castraise de menuiserie connue et reconnue. Son ancien gérant, Monsieur Gérard FLAGEAT, 3ème génération à la tête de l’entreprise familiale, a, en 2013, décidé d’arrêter son activité. Alors que l’entreprise ne trouvait pas de repreneur, les salariés se sont constitués en SCOP (Sociétés coopératives et participatives) pour maintenir l’activité et les emplois.  C’est Olivier LAFON, client de l’entreprise, qui a été choisi pour diriger cette Scop.

Les établissements Flageat situés à Castres fabriquent et posent aujourd’hui toutes les menuiseries bois et PVC en neuf ou en rénovation pour les collectivités, les professionnels ou les particuliers. Proposant un large choix de produits, ils mettent en œuvre leurs compétences et leur savoir-faire au service de tous. Ils proposent aussi des services concernant l’isolation thermique et phonique et la réhabilitation.

Ainsi, reçu par Monsieur Olivier LAFON gérant, Philippe FOLLIOT a visité les locaux de l’entreprise et rencontré le personnel. Ils ont pu échanger sur leurs activités, les problématiques auxquelles ils sont confrontés ou encore les conditions dans lesquelles ils évoluent. Les remerciant pour leur accueil et leur disponibilité, le député les a félicité pour la qualité de leur travail et les a assuré de son soutien.

Mon blog Vidéo