Philippe FOLLIOT au CFA de Lacrouzette

IFPrésent auprès des acteurs économiques locaux, Philippe FOLLIOT s’est rendu le vendredi 13 octobre au CFA de l’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (UNICEM) de Lacrouzette. Dans ce centre qui forme des apprentis aux métiers de la pierre mais aussi à la maintenance et à la conduite d’engins de travaux publics et carrières, le député de la 1e circonscription du Tarn a pu assurer de son soutien les professionnels du secteur.

En présence de Fabrice CHARPENTIER, Président de l’UNICEM, de Matthieu ROBERT, Président du Collège Granulat, de Jean-Marie MOCIDA, Président du Collège BPE, de Patrick PITTALIS, Secrétaire général de l’UNICEM nationale, de Philippe GOUZE, Secrétaire Général de l’UNICEM Midi-Pyrénées, ainsi que de la direction du CFA, Philippe FOLLIOT a pu échanger avec les professionnels du secteur sur l’actualité législative en matière d’industrie et d’apprentissage. Le député, qui était pendant la législature précédente Président du groupe d’étude « granit, pierres naturelles, carrières et matériaux de construction », a fait part de son soutien sans faille à ce CFA exemplaire et structurant pour la filière et a été de nouveau sensibilisé au devenir de celui-ci,  à la valorisation de l’économie circulaire, aux difficultés de l’accès à la ressource ou encore à la simplification de la vie des entreprises.

Une nouvelle visite sur le site sera organisée d’ici la fin de l’année afin de tirer un premier bilan des dispositions concernant le secteur au projet de loi de finances et de préparer la future loi sur la formation et l’apprentissage pour laquelle la ministre du Travail a commencé un certain nombre de consultations.

Les députés de la République en Marche s’engagent pour les territoires

130 députés de la majorité, parmi lesquels les trois députés du Tarn, ont publié pour le Huffington Post une tribune intitulée « Notre plan pour aller encore plus loin dans la décentralisation » dans laquelle ils expriment leur engagement à œuvrer à une meilleure équité entre territoires de notre pays.

« Le président des villes contre les élus des territoires: ce serait donc la nouvelle ritournelle que tente d’installer le parti LR depuis quelques semaines. Regonflés par des sénatoriales mécaniquement favorables et en quête d’une nouvelle virginité en vue d’élections internes, les conservateurs surjouent la carte des enracinés contre les mondialisés. L’image paraît belle à nombre de commentateurs, s’engouffrant dans le simplisme des analyses post-Brexit ou post-Trump qui avaient exacerbé ce clivage. Sauf que cette image confère au fantasme. Tout le monde se rejoint pour constater les inégalités territoriales. Tout le monde perçoit ce décalage croissant entre les métropoles, la ruralité et les territoires intermédiaires, sans oublier l’outremer. Tout le monde constate la fracture numérique, les déserts médicaux, les difficultés de mobilité et d’accès aux services publics. L’exécutif et la majorité sont évidemment conscients de ces réalités. Lors de la campagne, rappelons que notre programme a été construit sur la base d’un diagnostic précis des réalités du pays – la Grande Marche -, qui n’avait pas manqué de mettre en lumière ces difficultés. Accuser le Président de vouloir les accentuer plutôt que les résorber est un non-sens. »

Retrouvez la suite en ligne en cliquant ici

L’Amicale Parlementaire de Rugby reçue au Centre National du Rugby à Marcoussis

Le mardi 10 octobre 2018, les membres de l’Amicale Parlementaire de Rugby ont été reçu au Centre National de Rugby à Marcoussis par la Président Bernard LAPORTE et l’équipe dirigeante de la Fédération Française de Rugby.

Dans le cadre de leur premier déplacement, les parlementaires ont souhaité soutenir la candidature France 2023 pour l’organisation de la coupe du monde de rugby. Lors de cette rencontre, le Président de la FFR a notamment présenté les grandes lignes du projet et le calendrier de l’attribution de cette coupe du monde. Après avoir visionné le film de candidature, Philippe FOLLIOT, Président de l’APR, a pris la parole pour remercier la FFR de son accueil et soutenir au nom de tous France 2023.

Les parlementaires présents ont ensuite pris la parole pour demander la position de la FFR sur de nombreuses et connaître les actions qui allaient être mises en œuvre notamment pour le rugby féminin, les blessures et les commotions dans le rugby, l’équipe de France ou encore le monde amateur.

A la fin du dîner, Bernard LAPORTE a souhaité remercier les parlementaires pour leur présence et les a assurés qu’ils étaient « ici chez eux ». Après cette première rencontre thématique, l’Amicale Parlementaire de Rugby sera prochainement reçu par le Président de l’Assemblée nationale François DE RUGY pour une soirée autour de Bernard LAPASSET, ancien Président de la FFR et de l’IRB et co-président du comité de candidature Paris 2024, sur le thème du rugby et de l’olympisme.

Première session à l’Assemblée parlementaire de l’OTAN pour Philippe FOLLIOT et la nouvelle délégation française

Du 6 au 9 octobre 2017, les membres de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN (AP-OTAN) des 29 pays-membres ainsi que de délégations associées avaient rendez-vous à Bucarest pour la 63ème session de cette instance parlementaire transatlantique. A cette occasion, Philippe FOLLIOT, futur Président de la délégation française, a participé aux travaux de l’organisation des Etats signataires du traité atlantique avec 12 de ses homologues du Parlement français.

Arrivé en début d’après-midi le vendredi 6 octobre, Philippe FOLLIOT a successivement eu trois entretiens, d’abord avec Joseph DAY (Canada), Président du groupe Libéral et démocrates de l’AP-OTAN, ensuite avec Paolo ALLI (Italie), Président de l’AP-OTAN, et enfin avec S.E. Michèle RAMIS, Ambassadrice de France en Roumanie. Ce dernier entretien a été suivi d’un dîner de travail à l’Ambassade, avec la délégation française, au cours duquel il était bien entendu été question de sécurité et de défense.

Les deux jours suivants, les parlementaires ont participé dans l’enceinte du parlement roumain aux réunions des commissions dont ils sont membres. Dans la commission politique où Philippe FOLLIOT siège, les échanges avaient pour sujets principaux la situation sécuritaire de la région de la Mer Noire et les relations avec la Russie. Le samedi soir, convié au dîner des chefs de délégations, il a notamment rencontré diverses personnalités politiques européennes ayant eu des fonctions gouvernementales. Le dimanche soir, c’est à l’occasion d’une réception donnée par les deux Présidents des chambres parlementaires roumaines qu’il a pu approfondir ses liens avec l’ensemble des membres de l’AP-OTAN.

Enfin, pour la clôture des travaux le lundi 9 octobre, l’ensemble des parlementaires étaient réunis en séance plénière pour d’abord écouter le Secrétaire Général de l’OTAN, Jens STOLTENBERG, ou encore le Président du pays hôte, Klaus IOHANNIS, avant de voter les différentes résolutions présentées en commission.

Les prochains travaux se tiendront du 30 octobre au 1e novembre à Rabat où les commissaires à la politique et à la défense, parmi lesquels Philippe FOLLIOT, élaboreront de nouvelles résolutions internationales.

Mon blog Vidéo