Le respect de mes engagements

Législatives 2012

Elu député, je combattrai tout laxisme dans la lutte contre la délinquance et l’insécurité.

Elu député, je mettrai l’emploi, les services publics et un aménagement juste du territoire au coeur de mon action sur le terrain.

Elu député, je ferai en sorte que dans ces temps de crise soient consacrées les valeurs du travail, du mérite et de l’effort comme seuls gages de réussite.

Elu député, je me battrai contre les excès du principe de précaution (zones vulnérables en agriculture, normes excessives…).

Elu député, je m’opposerai à la légalisation des drogues (cannabis) et à une rupture des équilibres des lois bio-éthiques.

Elu député, je continuerai à mettre en avant le principe de responsabilité envers les générations futures au travers de la lutte contre la dette et les déficits publics (règle d’or), et la protection de l’environnement.

Elu député, je veillerai à ce que les plus faibles ne soient pas encore plus fragilisées, à ce que les principes d’égalité et de justice sociale, d’égal accès à la culture et à l’éducation prévalent dans notre République.

Elu député, je poursuivrai mon combat contre les gaspillages financiers, à commencer par « Cap Découverte » dont j’ai été, seul contre tous, le premier à dénoncer le scandale et ses dérives.

Elu député, je continuerai à me battre pour le désenclavement du Tarn, l’autoroute Castres-Toulouse et l’achèvement du doublement de la rocade d’Albi…

Elu député, au moment où le budget de la Défense Nationale est menacé de servir de variable d’ajustement, je défendrai la 11ème BP et le 8ème RPIMA si cher à mon cœur.

Elu député, je privilégierai ce qui rassemble à ce qui divise, je serai constructif et libre de mes votes. Pragmatique, je saurai sanctionner le gouvernement quand cela sera nécessaire.

Elu député, plus que jamais je défendrai la Montagne et la ruralité, comme les deux agglomérations d’Albi et de Castres, au nom d’une politique d’aménagement juste du territoire.

Elu député, je resterai disponible et travailleur, un relais efficace ainsi que je l’ai toujours été dans mes dix années de mandat parlementaire. Nullement contesté, mon bilan parle de lui-même et je m’engage à poursuivre dans cette voie pour les cinq prochaines années.

Elu député, je voterai une loi de moralisation de la vie publique pour notamment instiller une dose de proportionnelle dans le scrutin législatif afin que tous les partis (Front de gauche au Front National en passant par les écologistes et les centristes), soient justement représentés à l’Assemblée nationale. Cette loi permettra d’interdire le cumul des mandats et de renforcer l’indépendance de la justice.

Avec Gisèle DEDIEU, ma suppléante, 1ère adjointe au Maire d’Albi, dans cette dernière ligne droite nous avons besoin de votre soutien actif et déterminé pour que dimanche, avec notre élection, le Tarn soit au rendez-vous de son histoire de terre modérée pour avoir un député pour tous, proche de vous.

Philippe Folliot


Législatives 2002 (26 février 2002)

Être candidat à la députation, c’est vouloir agir pour sa circonscription et pour la France. Mon action future découlera naturellement de ces 6 engagements réfléchis, sérieux, puisés dans plus d’une décennie d’action de terrain et d’expérience.

1 – Je m ‘engage à mener une campagne en respectant les électeurs : Je privilégie le débat d’idées et récuse les querelles de personnes. Moi, j’assume mes engagements, je fais ce que je dis, et reste libre, je refuse tout financement d’un parti politique national.

Philippe FOLLIOT a mené une campagne respectueuse de chacun. Apparenté au groupe Nouveau Centre, il reste totalement libre de ses positions.

2 – Je m’engage à demeurer l’élu de tous quelles que soient les convictions de chacun, à traiter de manière équitable tous les terroirs de la circonscription, à être disponible (par exemple, je tiendrai une permanence hebdomadaire à Castres trimestrielle dans chaque chef-lieu de canton) et enfin à faire miennes vos préoccupations : sécurité, emploi, désenclavement, environnement, éducation, santé, aménagement du territoire etc.

Philippe FOLLIOT reste disponible et à l’écoute grâce aux nombreuses permanences qu’il tient tout au long de l’année.

3 – Je m’engage à être actif et assidu à l’Assemblée Nationale comme je le suis au Département et à la Région, à participer de manière constructive aux travaux législatifs quelle que soit la majorité et, lors des votes, à toujours privilégier la concordance d’une loi, avec mes convictions et l’intérêt général et non à une consigne partisane.

Philippe FOLLIOT, activement présent à l’Assemblée nationale, participe à de nombreux travaux législatifs où ses prises de position sont à chaque instant dictées par l’intérêt général.

4 – Je m’engage à travailler avec tous les élus et toutes les municipalités et intercommunalités de la circonscription quelle que soit leur sensibilité politique et à rencontrer tous les semestres au moins l’ensemble des forces vives du Tarn Sud (consulaires, Syndicats professionnels, partenaires sociaux, associatifs). Je veux être à leur écoute et relayer au niveau national leurs dossiers, leurs préoccupations et leurs inquiétudes.

Philippe FOLLIOT attache une particulière au dialogue constructif entre les tous élus. Ainsi, il rencontre régulièrement les élus et les forces vives de la circonscription autour d’un petit déjeuner de travail lors des rencontres du député.

5 – Je m’engage à maintenir le contact avec la population : Continuation d’une présence sur le terrain (marchés, réunions de travail, inaugurations, manifestations diverses), domicile, conservé parmi vous au cœur de la circonscription, site internet interactif actualisé régulièrement (www.philippe-folliot.fr), lettre d’information trimestrielle, réunion publique annuelle de dialogue et d’échange à Castres et dans chaque chef lieu de canton.

Présent sur le terrain, Philippe FOLLIOT informe et communique sur son action grace à ses publications, ses réunions publiques, les « cafés au café », son site internet et les réseaux sociaux.

6 – Je m’engage à jouer la transparence : La déclaration de patrimoine que doit déposer chaque Député lors de son élection sera pour ma part, rendue publique et si une loi plus stricte sur le non-cumul des mandats est votée, je choisirai de rester Député de la 3e circonscription du Tarn.Moi, je vous serai fidèle.

Philippe FOLLIOT a déclaré publiquement son patrimoine au lendemain de son élection.

Mon blog Vidéo