1ère circonscription du Tarn

Philippe FOLLIOT en visite à l’école Les Coquelicots à Lameilhé

 

Le mardi 7 mars 2017, Philippe FOLLIOT a visité l’école « Les Coquelicots », ouverte en 2014 par Stéphanie TURGY, professeure. Destinée aux enfants de 6 à 12 ans atteints de Troubles Spécifiques des Apprentissages (TSA), cette structure privée hors contrat propose une pédagogie adaptée aux besoins des enfants touchés par les troubles DYS (la dysphasie, la dyslexie/dysorthographie, la dyspraxie, la dyscalculie) et autres déficits de l’attention.

Accueillant très peu d’enfants, cette école expérimentale a pour ambition de permettre à ses écoliers de pouvoir intégrer le système scolaire classique à l’entrée au collège. Pour atteindre cet objectif, son équipe spécialisée travaille en réseau avec d’autres établissements scolaires et médico-sociaux de la région et met en œuvre un enseignement spécifique, impliquant les parents sur des rythmes scolaires adaptés.

Ainsi, Philippe FOLLIOT a eu l’occasion d’échanger avec les personnels de l’école et certains parents particulièrement impliqués dans ce projet, tous ravis du soutien manifesté par la mairie de Castres et son maire Pascal BUGIS qui facilite le développement de cette école unique dans notre département.  Lors de cette visite, le député a tenu à féliciter les enseignants pour leur dévouement et leur travail de qualité auprès des enfants scolarisés et les a assurés de son soutien pour les années à venir.

Philippe FOLLIOT se rend à la maison de retraite de Lacaune

 

Philippe FOLLIOT a récemment été à la rencontre des résidents de la maison de retraite de Lacaune.

Accueilli par Monsieur le Maire et Président du Conseil d’administration, Robert BOUSQUET, et en compagnie de Brigitte PAILHE-FERNANDEZ, Conseillère départementale du canton des Hautes Terres d’Oc, Philippe FOLLIOT a visité les locaux de l’établissement lui-même et de l’annexe récemment ouverte accueillant une douzaine d’adultes handicapés vieillissants et a rencontré les pensionnaires de la maison de retraite ainsi que le personnel.

Il a pu échanger avec l’ensemble des personnes présentes sur de nombreux sujets comme les conditions de travail, la situation de l’établissement ou encore sur l’accueil et l’accompagnement de ces personnes âgées. Il a ainsi pu féliciter le personnel médical pour leur dévouement et leur engagement au quotidien et n’a pas manqué de saluer la qualité de leur travail et de la structure.

Epicerie sociale de Saint-Juéry : Philippe FOLLIOT rencontre l’équipe responsable

Profitant de sa visite dans les locaux de la Banque alimentaire du Tarn à Saint-Juéry, Philippe FOLLIOT s’est récemment rendu à l’Epicerie sociale de l’Albigeois.

Accueilli par le Président, Monsieur Christian BRUNET, et quelques membres de son équipe, le député a visité les locaux de l’entreprise fondée en 2000 par la Croix rouge, le Secours Catholique et la société St Vincent de Paul. Agrée par le Ministère des Affaires sociales et de la Santé, elle est installée depuis 2013 à Saint-Juéry. Elle fonctionne toute l’année grâce à l’engagement des bénévoles et à un salarié à temps partiel et travaille avec la Banque Alimentaire du Tarn et les grandes surfaces.

Ainsi, Philippe FOLLIOT a pu rencontrer l’ensemble des personnes présentes et notamment le Président sur place pour leur engagement et l’aide précieuse qu’ils apportent à de très nombreuses familles. Les félicitant pour leur action concrète au service de ceux qui en ont besoin, le député de la première circonscription les a assurés de son soutien et de son engagement auprès d’eux pour que perdurent ces initiatives locales.

Inondations : Philippe FOLLIOT sur le terrain

 

Le lundi 6 mars 2017, suite aux inondations, Philippe FOLLIOT s’est rendu à la station d’épuration de Roquecourbe afin de constater les dégâts causés par cette crue exceptionnelle.

En présence de Monsieur le Maire, Pierre MODERAN, de Monsieur Guy CESCO,  1er Adjoint en charge des travaux, et de Monsieur Pascal ANTOINE, agent technique, le député de la première circonscription a pu constater le bilan catastrophique obligeant la commune à supporter des travaux de remise en état.  En effet, si la catastrophe de pollution a été évitée, 80 tonnes de géotextiles ont été emportés et déplacés. La mairie doit ainsi tout remettre en état et en fonction pour que la station puisse fonctionner normalement et que le village panse ses plaies.

Philippe FOLLIOT, qui avait écrit à l’ensemble des communes touchées par ces inondations pour les aider dans leurs démarches de demande « d’état de catastrophe naturelle » a assuré le maire de son soutien et de son aide dans ce moment difficile à la voir pour la mairie mais aussi et surtout pour les habitants.

Mon blog Vidéo