XV Parlementaire

200 parlementaires au soutien du rugby français et de #FRANCE2023 !

A l’initiative de Philippe FOLLIOT, président de l’Amicale Parlementaire de Rugby, 200 parlementaires ont lancé un appel pour la candidature « France 2023 » à l’organisation de la Coupe du monde de rugby. Dans un entretien accordé au Figaro, il a présenté cette initiative transpartisane et est revenu sur l’actualité du ballon ovale. Vous pouvez découvrir cet article en cliquant ici ainsi que le texte et la liste des cosignataires de l’appel ci-dessous :

Le samedi 3 décembre 2016, Bernard LAPORTE était élu à la Présidence de la Fédération Française de Rugby. Depuis, avec son équipe et notamment Serge SIMON, 1er Vice-président, et Claude ATCHER, Directeur de la candidature, ils ont relancé celle de la France à l’organisation de la Coupe du monde de rugby 2023 et en font une de leur priorité. Alors que nous accusions un retard certain, aujourd’hui tout semble possible face aux redoutables concurrents irlandais et sud-africains. Le jeudi 9 février dernier, le compte à rebours a été lancé. La France a déposé le dossier le 1er juin dernier. Elle attend désormais le vote du 15 novembre et met tout en œuvre pour faire la différence.

En 2007, notre pays accueillait déjà la Coupe du monde de rugby et, selon une étude du Centre de Droit et d’Economie du Sport de Limoges, les retombées économiques se sont élevées à 538 730 975 euros. Pour un coût total de moins de 100 millions d’euros, la coupe du monde de rugby a dégagé près de 213 millions d’euros de bénéfice dont la majorité était liée au Tourisme. Enfin, pour le rugby, la coupe du monde aura engendré une croissance du nombre de licences de plus de 30% en un an.  En 2007, cette compétition a donc eu un impact positif pour notre pays et les régions hôtes, et a eu un rôle structurant d’un point de vue économique et sportif.

Au regard de cette expérience et dans l’optique de l’organisation des Jeux Olympiques à Paris en 2024, cette Coupe du Monde 2023 doit être une des priorités du sport français. A l’instar de l’Euro de football en 2016 et du championnat du monde de handball en 2017, organiser cette compétition permettrait à la France d’assoir sa position centrale dans l’échiquier du sport mondial. Nous savons aujourd’hui que Paris accueillera les Jeux Olympiques en 2024 ou 2028. Nous espérons tous que 2024 sera retenu et qu’un siècle après les JO d’été reviendront dans notre capitale. Alors, quoi de mieux pour préparer 2024 que de défendre et obtenir France 2023 ? Ce doit être notre prochain objectif !

Au-delà du sport et des retombées financières, l’accueil de cette compétition renforcerait le lien social dans notre pays, comme nous avons pu le constater lors de chaque manifestation et dernièrement lors de l’Euro 2016 de Football.

Le Président de la République lui-même, le Gouvernement, la représentation nationale, les acteurs du monde rugbystique et sportif et l’ensemble des français doivent se mobiliser !

Nous souhaitons à l’équipe qui porte la candidature de trouver en elle la combativité nécessaire, incarnée par le Coq qui frappe le maillot bleu du XV de France, et sommes « à fond » derrière eux afin de l’aider à l’emporter.

 

Philippe FOLLIOT

Député du Tarn (LREM)

Président de l’Amicale Parlementaire de Rugby

Continuer la lecture

L’Amicale Parlementaire de Rugby se renouvelle !

Suite à l’élection de la nouvelle Assemblée nationale, l’Amicale Parlementaire de Rugby s’est réunie le mardi 25 juillet 2017 en Assemblée générale afin de présenter aux nouveaux députés son historique, ses missions et son mode de fonctionnement et d’élire un nouveau bureau.

Philippe FOLLIOT, trésorier-sortant de l’APR, a donc présenté cette association devant plus d’une cinquantaine de parlementaires. Celle-ci regroupe les députés, les sénateurs et les députés européens autour du rugby et de ses valeurs et a pour ambition d’être une passerelle entre le monde politique et ce sport. Sans esprit partisan, l’APR organise des rencontres avec les personnalités du rugby, vient en aide au monde amateur et professionnel et soutient les grands projets sportifs comme par exemple l’organisation de la coupe du monde 2023 en France !

Après une rapide présentation du XV Parlementaire, l’équipe du rugby du Parlement français, le nouveau bureau a été élu comme tel :

 

Fonction Nom                 Prénom Parlementaire Territoire
Président FOLLIOT Philippe Député Tarn
1ère Vice-Présidente GOULET Perrine Députée Nièvre
2ème Vice-Président LOZACH Jean-Jacques Sénateur Creuse
Vice-Présidente BIEMOURET Gisèle Députée Gers
Vice-Président CORBIERE Alexis Député Seine-Saint-Denis
Vice-Président DAMAISIN Olivier Député Lot-et-Garonne
Vice-Président DESCOEUR Vincent Député Cantal
Vice-Présidente DUBIE Jeanine Députée Hautes-Pyrénées
Vice-Président LASSALLE Jean Député Pyrénées-Atlantiques
Vice-Président MATTEI Jean-Paul Député Pyrénées-Atlantiques
Vice-Président MEDEVIELLE Pierre Sénateur Haute-Garonne
Vice-Président PORTARRIEU Jean-François Député Haute-Garonne
Vice-Présidente THOMAS Valérie Députée Puy-de-Dôme
Secrétaire Général FRESCHI Alexandre Député Lot-et-Garonne
Secrétaire Général Adjoint MAZUIR Rachel Sénateur Ain
Trésorier CAZENOVE Sébastien Député Pyrénées-Atlantiques
Trésorière Adjointe DUBOS Christelle Députée Gironde

 

Suite à cette élection, le programme des prochains mois a été adopté. Ainsi, les membres de l’Amicale Parlementaire de Rugby se rendront en octobre au Centre National de Rugby à Marcoussis afin de rencontrer Bernard LAPORTE, Président de la FFR, et son équipe dirigeante. Les parlementaires viendront appuyer l’organisation de la Coupe du monde de rugby en France 2023 et aborderont l’ensemble des problématiques de la Fédération. Ils rencontreront dans le cadre de dîners à la Présidence de l’Assemblée nationale et du Sénat, le Président et le bureau de la Ligue Nationale de Rugby puis le comité de candidature et d’organisation, nous l’espérons, de la coupe du monde 2023.

Philippe FOLLIOT et le XV Parlementaire en déplacement en Irlande

Philippe FOLLIOT et Germinal PEIRO, co-présidents du XV Parlementaire, lors du match contre l’Irlande

A l’occasion du troisième match du XV de France contre l’Irlande dans le cadre du Tournoi des VI nations, l’équipe de France des parlementaires a affronté son homologue à Dublin.

Pour le dernier match de certains de ses joueurs, et notamment de Germinal PEIRO, co-président et ami depuis 15 ans de Philippe FOLLIOT, l’équipe parlementaire s’est inclinée 20 à 5 face à de valeureux irlandais. Etaient notamment présents lors de ce match, Philippe BONNECARRERE, Sénateur du Tarn, Pascal DEGUILHEM, Député de Dordogne, Philippe VITEL, Député du Var ou encore Pierre MEDEVIELLE, Sénateur de Haute-Garonne. Au-delà du résultat, ce match a permis de rendre hommage notamment aux députés qui effectuaient leur dernier déplacement et de les remercier pour leur implication.

A l’issue de cette rencontre, l’ensemble des joueurs a pu se retrouver autour d’un moment convivial et amical et ils se sont dirigés vers l’AVIVA Stadium pour assister au match du XV de France.

120 parlementaires soutiennent la candidature « France 2023 » pour l’organisation de la Coupe du Monde de Rugby !

 

A l’initiative de Philippe FOLLIOT et de Germinal PEIRO, co-président du XV Parlmentaire, 120 parlementaires ont lancé cet appel pour la candidature « France 2023 » à l’organisation de la Coupe du monde de rugby:

Le samedi 3 décembre 2016, Bernard LAPORTE était élu à la Présidence de la Fédération Française de Rugby. Depuis, avec son équipe et notamment Serge SIMON, ils ont relancé la candidature de la France à l’organisation de la Coupe du monde de rugby 2023 et en font une de leur priorité. Alors que nous accusions un retard certain, aujourd’hui tout semble possible. Le jeudi 9 février dernier, le compte à rebours a été lancé. La France a jusqu’au 1er juin, date limite de dépôt du dossier avant le vote du 15 novembre, pour faire la différence.

En 2007, notre pays accueillait déjà la Coupe du monde rugby et, selon une étude du Centre de Droit et d’Economie du Sport de Limoges, les retombées économiques se sont élevées à 538 730 975 euros. Pour un coût total de moins de 100 millions d’euros, la coupe du monde de rugby a dégagé près de 213 millions d’euros de bénéfice dont la majorité était liée au Tourisme. Enfin, pour le rugby, la coupe du monde aura engendré une croissance du nombre de licences de plus de 30% en un an.  En 2007, cette compétition a donc eu un impact positif pour notre pays et les régions hôtes, et a eu un rôle structurant d’un point de vue économique et sportif.

Au regard de cette expérience et dans l’optique de l’organisation des Jeux Olympiques à Paris en 2024, cette Coupe du Monde 2023 doit être une des priorités du sport français. A l’instar de l’Euro de football en 2016 et du championnat du monde de handball en 2017, organiser cette compétition permettrait à la France d’assoir sa position centrale dans l’échiquier du sport mondial et préparer Paris 2024. Au-delà du sport et des retombées financières, l’accueil de cette compétition renforcerait le lien social dans notre pays, comme nous avons pu le constater lors de chaque manifestation et dernièrement lors de l’Euro 2016 de Football.

Le Gouvernement, la représentation politique nationale, les acteurs du monde rugbystique et sportif et l’ensemble des français doivent se mobiliser !

En tant que parlementaires, nous devons être en première ligne pour soutenir cette candidature et montrer ainsi que le Parlement dans sa diversité appuie de manière ferme et transpartisane ce projet. Vous aussi, rejoignez-nous et signez la pétition pour que la France accueille la coupe du monde de rugby en 2023 ! C’est un enjeu sportif, économique et social et nous avons besoin d’une mobilisation collective nationale de grande ampleur pour … transformer l’essai !

 

Philippe FOLLIOT – Député du Tarn (UDI)  co-président du XV Parlementaire

Germinal PEIRO – Député de Dordogne (PS)  co-président du XV Parlementaire

 

Liste des cosignataires: Continuer la lecture

Mon blog Vidéo