Interventions à l’Assemblée Nationale

En commission Défense, la Ministre des Armées annonce un budget en hausse

Le 03 octobre dernier, la Commission de la Défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale auditionnait Florence PARLY, Ministre des Armées, dans le cadre de la préparation du projet de loi de finances 2018.

Dans un premier temps, elle est revenue en détail sur la composition mission par mission du budget de la défense qui sera en hausse par rapport aux années précédentes. Dans un second temps, elle a été interrogée par les députés-commissaires sur certains arbitrages budgétaires en cours qui sont désormais en discussion devant le Parlement.

Vous pouvez retrouver ci-dessous l’intervention de Philippe FOLLIOT :

« Étant un « vieux de la vieille dans cette commission », j’ai entendu nombre de vos prédécesseurs à votre place nous présenter leur budget en essayant, avec les circonvolutions les plus diverses et variées, de nous convaincre que celui-ci était bon, en dépit de l’insuffisance des crédits qui lui étaient alloués. Partant de là, je ferai deux remarques.

D’une part, si vous avez fort pertinemment justifié les annulations de crédits subies par le ministère des Armées en 2017, il importe de souligner qu’elles s’expliquent par l’insincérité du dernier budget présenté par votre prédécesseur et que le Gouvernement et la majorité actuels n’en sont donc en aucune façon responsables.

D’autre part, nous ne pouvons tous que nous féliciter de l’augmentation sans précédent de ce budget. En dépit des interrogations qui pèsent sur le surcoût des OPEX, le budget que vous présentez est plus sincère, quant à ces opérations, qu’aucun des budgets de la défense jamais présentés sinon sous la Ve République, à tout le moins depuis 2002. Même si la contribution des autres ministères au financement de ce programme n’atteint pas le niveau souhaité, ce budget connaîtra une augmentation nette de plus d’un milliard d’euros : cette hausse sans précédent mérite d’être soulignée. »

Philippe FOLLIOT pose une question au Gouvernement sur la lutte pour la déradicalisation

Le mercredi 1er février, lors de la séance de questions au Gouvernement, Philippe FOLLIOT a interrogé le Premier ministre sur les actions mises en œuvre pour la déradicalisation des djihadistes de retour sur le territoire national.

En effet, en 2016, le Gouvernement a mis en place un premier Centre de Prévention, d’Insertion et de Citoyenneté à Poutourny qui semble être un échec cuisant. Aujourd’hui, le bilan semble très négatif : seulement 3 individus pour 12 personnels encadrants ; près d’une dizaine de millions d’euros dépensés pour peu de résultat ou encore un organisme gestionnaire en pleine déliquescence.

Ainsi, face à cette situation, et alors que certains parleraient déjà de fermeture, Philippe FOLLIOT a demandé au Gouvernement quelle était la situation du centre de Poutourny et plus généralement du programme dans lequel il se place ; si l’ensemble des financements mis à disposition des associations et des centres publics étaient utilisés de manière efficace et transparente ; et enfin si la France, qui fait cavalier seul en Europe, obtient de meilleurs résultats que ses voisins.

Retrouvez le texte de la question et de la réponse : Continuer la lecture

A l’Assemblée nationale, Philippe FOLLIOT se bat pour que Tromelin reste française !

Le mercredi 11 janvier, Philippe FOLLIOT a interpellé le Premier ministre sur la ratification de l’inique traité de cogestion de l’île de Tromelin avec l’île Maurice.

Rappelant que ce traité avait été signé en catimini en 2010 et qu’une première ratification en 2013 avait échoué grâce à la démarche transpartisane initiée avec deux de ses collègues, Gilbert LE BRIS, Député PS du Finistère, et Laurent FURST, Député LR du Bas-Rhin, et l’appui du Ministre de l’Outre-mer de l’époque, Victorin LUREL, Philippe FOLLIOT a défendu le domaine maritime français, le deuxième au monde, ses atouts et ses richesses.

Qualifiant ce traité de scandaleux, dangereux, unilatéral et déséquilibré, il a demandé au Gouvernement des actes forts et le retrait pur et simple du texte.

Vous trouverez ci-dessous le texte de la question et de la réponse : Continuer la lecture

Philippe FOLLIOT intervient en Séance lors de discussion sur le Projet de loi relatif à l’Outre-mer

Le mercredi 5 octobre, Philippe FOLLIOT est intervenu en Séance publique lors de la discussion du Projet de Loi Outre-mer : égalité réelle outre-mer et dispositions en matière sociale et économique.

Bien que Député métropolitain, Philippe FOLLIOT a souhaité s’exprimer afin de souligner l’importance de ce texte  qui va dans le bon sens et soutenir ses collègues députés représentant l’Outre-mer. Si les questions marines et ultramarines concernent en premier lieu les ultramarins, elles doivent être prises compte par l’ensemble de la représentation nationale et la population française. La France, selon lui, n’est pas une puissance continentale et européenne mais bien une puissance mondiale et maritime.

Si le texte va dans le bon sens et corrige un certain nombre d’inégalités et de déséquilibres, il ne faut pas oublier de prendre en compte l’ensemble des spécificités de ces territoires qui représentent 97,5% de la zone économiques exclusive française.

Demandant à ce que le texte puisse entrer dans le détail et prendre en compte les spécificités et potentialités de l’Outre-mer, il a affirmé devant ses collègues que l’Outre-mer n’était pas, pour la France, une charge mais bien une chance !

Retrouver ci-dessous le texte de son intervention : Continuer la lecture

Mon blog Vidéo