Lo fintaïre

Lo Fintaïre – Décembre 2014

  • L’ORDINATEUR QUI « CHARCUTE »

Philippe FOLLIOT a toujours défendu les principes et les valeurs qu’incarne la République. Comme il l’avait fait avec courage, pourtant membre de la majorité de l’époque, pour le très contesté redécoupage des circonscriptions législatives, c’est dans ce même esprit qu’il a dénoncé un redécoupage scandaleux, ruralicide et partisan, annoncé en catimini durant la trêve des confiseurs (le 30 décembre 2013). Alors que celui-ci n’entraînera aucune économie (23 cantons mais toujours 46 conseillers départementaux), il critique le manque de concertation autour de ce projet qui aboutit à un dangereux déséquilibre entre zones rurales et urbaines (le canton de Lacaune sera 80 fois plus étendu que celui d’Albi 1). Il déplore que «l’exception montagne» ne s’applique pas au Tarn, ce qui aurait permis une meilleure représentation des zones rurales. Enfin ce redécoupage ne respecte aucune logique des territoires, ni des intercommunalités ni même des quartiers au sein des villes. Contrairement à ce que voudrait faire croire le PS départemental et Monsieur CARCENAC, à la manœuvre de bout en bout, ce n’est pas un ordinateur du ministère de l’intérieur qui, « tout seul », a procédé à ce charcutage électoral ! On ne musèle pas le peuple à coups de ciseaux et très souvent de telles pratiques opaques et partisanes se retournent contre leurs auteurs…

  • SIVENS : « LA PATATE CHAUDE »

Comment a-t-on pu en arriver là ? Alors que cette retenue est dix fois moins importante que Razisse ou trente fois moins que le Laouzas, comment peut-on laisser « pourrir » la situation de la sorte ? Une zone de non-droit au cœur du département, des voisins totalement excédés et désemparés, une ministre qui « enfume » tout le monde avec de nouveaux experts pour un nouveau rapport, un président du Conseil Général « absent, hors course » qui décide « seul », sans débat ni vote, de la suspension de travaux, des subventions européennes menacées … chaque jour qui passe rend de plus en plus improbable la reprise des travaux. En fait, tout cela est clair comme de l’eau de … roche (pas de Sivens !) : le but est de gagner du temps pour dire qu’après on sera trop près des élections départementales de mars pour décider et on « refile la patate chaude » aux successeurs. Quel courage !!!

Lo Fintaïre – Décembre 2013

  • UN ÉLU « VERTUEUX »

Un élu «vertueux» de l’agglomération Albigeoise avait cru bon d’attaquer en justice un collectif citoyen de sa commune qui avait osé dénoncer publiquement et à visage découvert quelques turpitudes dans la gestion de ses sociétés et quelques dérives dans sa gestion communale. Débouté en première instance, il a aussi renoncé en appel… La justice et lui-même donnent in fi ne raison à ses sentinelles démocratiques !

  • CAP DÉCOUVERTE… ÉPINGLÉ !

Seul contre tous dès 2003, Philippe FOLLIOT avait dénoncé le sandale «Cap découverte». Dans ces temps difficiles pour tous, cette gabegie continue et ce sont 5 millions d’euros par an que versent le département et la région pour combler ce déficit abyssal. Dans un rapport au vitriol rendu en février, la cour des comptes (présidé par l’ancien député P.S. Didier MIGAUD) donne raison à posteriori à Philippe FOLLIOT et épingle la gestion catastrophique de ce parc de loisirs en dénonçant la folie des grandeurs et l’irresponsabilité des promoteurs de Cap Découverte.

  • 99ÈME SUR 99

En attendant le redécoupage de ses cantons qui depuis des mois traîne en longueur et se fait dans une opacité sans précédent, le département du Tarn s’est spectaculairement singularisé dans le classement établi par le magazine «Le Point» où il termine 99ème sur 99. Sur des critères objectifs : dette, investissements, charges de fonctionnement et impôts, il est bon dernier de la classe. Le magazine «Atouts Tarn» n’ayant pas jugé utile de publier cette information, «Lo Fintaire» y remédie.

Lo Fintaïre – Octobre 2011

● « AlbiAttendu que le conseil fédéral de la fédération du Tarn du parti socialiste ne s’est pas réuni depuis le 1er janvier 2011 », en l’absence depuis plus de six mois d’une convocation du 1er secrétaire, le conseil fédéral du PS tarnais s’auto-saisissait le lundi 4 juillet « pour décider à l’UNANIMITE de réserver la 1ère circonscription législative (Albi, Castres, Réalmont, Montagne) à une femme lors des élections législatives de 2012 » . Fort marri par ce vote et s’asseyant sur cette décision unanime des militants, le 1er secrétaire Gérard P. ne voulant pas effectuer une délicate opération de changement de sexe (ce que l’on peut comprendre) et en grand démocrate donneur de leçons, aurait usé de son influence parisienne afin que cette circonscription soit réservée à un homme…lui ! Bel exemple de démocratie socialiste !!!

● Le coucou est un oiseau très sympathique sauf quand il fait son nid dans celui des autres. Dans le Tarn, nous avons un exceptionnel « coucou politicus » qui dit avoir sauvé la ligne aérienne Castres-Paris, alors qu’au dire même de la CCI il ne s’en est jamais occupé ; il coupe le ruban d’inauguration de la foire économique de Castres et y invite un ministre tout en n’étant pas élu de cette ville ; il dit s’occuper du problème d’accessibilité de l’A400M à l’aéroport alors que cela fait cinq ans que le problème est réglé… Toute ressemblance avec un honorable parlementaire qui se nommerait Bernard C. serait totalement fortuite, puisque notre « coucou politicus » est un charcutier… électoral !

● Albi la vertueuse, Castres la dispendieuse ? Comme le faisait remarquer un sage cacique de la politique départementale, après avoir surfé sur l’effet UNESCO, Albi investit pour l’avenir avec le remarquable projet des Cordeliers, alors que Castres investit dans… le passé, avec une amende record de 33 millions d’euros à payer à la Lyonnaise des eaux (220 millions de francs, 22 milliards de centimes). 122 millions d’euros de dette consolidée (ville & eau) à Castres contre 42 millions d’euros à Albi, soit un endettement de 8500 euros par famille dans la sous-préfecture contre 2500 dans la préfecture. Après cela, le « grand démocrate » qu’est le maire de Castres dit que son opposition est « disqualifiée »…lui au moins est qualifié… pour la finale des villes les plus endettées !

Au sujet d’une mystérieuse invitation anonyme

Lettre anonymeCertains habitants de la circonscription parmi lesquels figurent quelques élus locaux m’ont fait part de leur étonnement après avoir reçu, sous enveloppe officielle de l’Assemblée nationale, une invitation non signée à une cérémonie de voeux se déroulant ce samedi 15 janvier 2011 à Castres.

Je tiens à préciser, si besoin était, que je n’organise pas une deuxième cérémonie de voeux après celle du mardi 4 janvier au Parc des Expositions de Castres qui a connu une affluence record dont je me réjouis. D’autre part, il n’est pas dans mes habitudes d’envoyer à mes correspondants des invitations ou des courriers non signés.

Quel que soit l’auteur de ces envois, je ne peux que regretter une telle désinvolture qui s’apparente à du mépris et condamner l’utilisation ainsi faite du courrier parlementaire mis à la disposition des députés. Les personnes qui, malgré leur légitime prévention, répondront courageusement à cette mystérieuse invitation auront certainement à coeur de demander des explications à M. X et de s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un Député du Tarn qui se serait trompé de circonscription !

Mon blog Vidéo