Désenclavement

Autoroute Castres-Toulouse : les parlementaires interpellent la Ministre chargée des Transports

A l’initiative de Philippe FOLLIOT, Député de la 1ère circonscription du Tarn, et de Jean TERLIER, Député de la 3ème circonscription du Tarn, les députés de la majorité présidentielle du Tarn, de Haute-Garonne et de l’Hérault ont interpellé Madame Elisabeth BORNE, Ministre chargée des Transports, au sujet du projet de liaison autoroutière entre Castres et Toulouse.

Suite à une réunion à l’Assemblée nationale avec Marie-Christine VERDIER-JOUCLAS, Députée de la 2ème circonscription du Tarn, Jean-Luc LAGLEIZE, Sébastien NADOT, Corinne VIGNON, Député(e)s de Haute-Garonne et Philippe HUPPÉ, Député de l’Hérault, ils ont adressé un courrier à Madame la Ministre afin que soit rapidement publiée la Déclaration d’Utilité Publique. Alors que depuis de nombreuses décennies, ce projet occupe la Une de l’actualité départementale et régionale, ils ont rappelé qu’il était vital pour le bassin d’emploi Castres-Mazamet et pour tout le territoire. Soutenue par l’ensemble des forces vives du Tarn (élus, consulaires, syndicats de salariés…), l’autoroute permettra le désenclavement du Sud du Tarn et pourra être le premier maillage d’une liaison directe entre les deux capitales régionales que sont Toulouse et Montpellier.

Ainsi, suite à l’avis favorable de l’enquête d’utilité publique et à l’intérêt du Président de la République marqué lors de sa venue à Albi le 4 mai dernier, les députés ont demandé à être reçus par Madame la Ministre pour aborder ce dossier et qu’enfin ce projet de liaison autoroutière aboutisse rapidement.

Vous pouvez retrouver le courrier collectif en cliquant ici

Mobilisons-nous pour que vive notre territoire !

Depuis de trop nombreuses années, le sud du département et la montagne souffrent d’un isolement territorial asphyxiant intolérable au vu de sa situation économique et géographique, encore plus prégnante maintenant que le Tarn se trouve au centre de notre nouvelle région « Occitanie ».

L’autoroute Toulouse-Castres que nous appelons de nos vœux est une nécessité absolue pour des milliers d’usagers et de nombreux emplois à la clé.

L’agglomération Castres-Mazamet est la seule de plus de 100 000 habitants au niveau national à ne disposer ni d’autoroute, ni de gare TGV, ni d’un aéroport international.

Comment faire venir des entreprises ou fixer celles déjà en place sans moyens d’accès dignes de ce nom ?

Quoique réelle, notre qualité de vie ne suffit pas à faire marcher une économie.

Nous voulons vivre chez nous, nous développer, inciter d’autres à nous rejoindre, fortifier l’existant pour les générations actuelles et futures et tout ceci ne sera réalisable qu’avec un désenclavement routier.

La Région, le Département, les communes réellement concernées et utilisatrices se sont nettement engagés dans cette voie, nous attendons maintenant que le Gouvernement aille jusqu’au bout.

La concession autoroutière est la seule solution possible pour livrer une 2×2 voies d’ici 2022.

Qui peut prétendre le contraire ?

Les politiques et le gouvernement en sont également persuadés puisque l’enquête publique est maintenant lancée. Une étape décisive qui démarre le 5 décembre 2016 pour s’achever le 23 janvier 2017 inclus : 7 semaines pour vous exprimer et soutenir ce projet VITAL pour notre territoire. 50 jours au cours desquels vous pouvez consulter le dossier d’enquête, porter ce projet en donnant votre avis et en exposant vos arguments aux enquêteurs afin de leur fournir les informations nécessaires à la prise de décision.

Où ?

  • dans les mairies des 24 communes concernées par le tracé
  • lors des 29 permanences qui seront tenues par les membres de la commission d’enquête
  • à la sous-préfecture de Castres (sur place et par courrier)
  • par internet via le registre électronique (www.tarn.gouv. fr ou haute-garonne.gouv.fr)

Tout le monde peut répondre à cette enquête, quelle que soit sa domiciliation.

Afin que le feuilleton de l’Arlésienne se finisse bien, unissons nos efforts pour faire aboutir ce projet et parlons d’une seule et même voix. Nous vous invitons toutes et tous à participer à l’enquête d’utilité publique.

Le temps n’est plus à la tergiversation, mais à l’action !

Les conseillers départementaux du groupe « Ensemble, La Passion du Tarn »

Autoroute Castres-Toulouse : Philippe FOLLIOT réagit aux ambiguïtés du Département

 

Vous trouverez ci-dessous le courrier de Philippe FOLLIOT adressé à Monsieur Thierry CARCENAC, Président du Conseil départemental du Tarn, un courrier suite à l’organisation d’une réunion des membres de la commission Cohésion Territoriale afin que soient présentés aux conseillers départementaux les résultats d’une pseudo pré-étude de l’aménagement sur place de la RN126:

 

« Monsieur le Président,

 

Vous avez décidé de répondre positivement à la demande du collectif RN126, et donc d’organiser demain au Département, sous la présidence de Monsieur Christophe Hérin, une réunion des membres de la commission Cohésion Territoriale, afin que Monsieur Frédéric Manon présente aux conseillers départementaux les résultats d’une pseudo pré-étude de l’aménagement sur place de la RN126.

Quel crédit peut-on apporter à une « étude » bâclée en quelques semaines alors que cela fait des années que les services de l’État sont mobilisés sur le projet soumis actuellement à enquête publique ?

Cette décision sème le doute et discrédite la position du Département, officiellement favorable, vis-à-vis de la mise en œuvre du projet d’autoroute entre Castres et Toulouse. Permettez-moi, en tant que Président du groupe Ensemble, la Passion du Tarn, d’exprimer ma totale incompréhension face à votre décision prise sous le couvert d’un « souci d’information ».

La clarté des positions est un élément essentiel à ce stade du projet pour enfin voir aboutir la perspective d’un désenclavement tant attendu du sud du Tarn. Et je regrette qu’elle vous fasse défaut.

Veuillez recevoir l’expression, Monsieur le Président, mes salutations distinguées.

 

Philippe FOLLIOT

Conseiller départemental

Président du Groupe Ensemble, la Passion du Tarn

Député du Tarn »

Consulter la convocation pour la réunion de la commission Cohésion Territoriale du 06 01 17

Consulter le courrier de Philippe FOLLIOT adressé à Thierry CARCENAC

Mon soutien à l’autoroute !

 

Depuis ma première élection, je n’ai cessé de défendre les intérêts de notre territoire et son nécessaire désenclavement. Intervenant de nombreuses fois à l’Assemblée nationale, j’ai longtemps interpellé le Gouvernement et les ministres des Transports successifs au sujet de la liaison autoroutière Castres-Toulouse. En 2010, j’avais obtenu l’accord de principe de Jean-Louis BORLOO, alors Ministre de l’Ecologie, concernant sa mise en place. Force est de constater que depuis cette date, le projet n’a que trop peu avancé.

En effet, depuis trop longtemps, l’autoroute Castres-Toulouse fait la Une de l’actualité tarnaise.  Alors que notre territoire reste encore et toujours enclavé, des annonces gouvernementales sont faites, des débats sont lancés,  des réunions sont tenues sans pour autant que les nécessaires décisions soient prises !

Véritable serpent de mer, cette liaison autoroutière transcende les clivages politiques, les querelles de personnes et bénéficie du soutien majeur de la population. L’agglomération Castres-Mazamet est la seule agglomération française de 100 000 habitants à ne disposer ni de gare TGV, ni d’aéroport international et ni d’autoroute. Ce projet, vital pour le bassin d’emploi, est soutenu  par la quasi-totalité des élus du sud du Tarn toutes tendances confondues et par le conseil départemental et de nombreux élus du nord du Tarn (Maire d’Albi et de Gaillac, Sénateurs, Député de la 2ème circonscription…), par les forces vives du bassin (consulaires, centrales, syndicales, associations, syndicats professionnels) et par la population. Le territoire du Sud du Tarn n’a que trop souffert de cet enclavement. Ajouté à la crise, ce statut quo est insupportable pour celles et ceux qui, chaque jour, dynamisent la vie économique et ont pour ambition de développer une activité et créer des emplois. Cette injustice territoriale nous révolte, il est temps d’agir !

Cette liaison autoroutière, essentielle doit être mise en oeuvre, et ce pour plusieurs raisons : Continuer la lecture

Mon blog Vidéo