Questions d’actualité

Philippe FOLLIOT pose une question au Gouvernement sur la lutte pour la déradicalisation

Le mercredi 1er février, lors de la séance de questions au Gouvernement, Philippe FOLLIOT a interrogé le Premier ministre sur les actions mises en œuvre pour la déradicalisation des djihadistes de retour sur le territoire national.

En effet, en 2016, le Gouvernement a mis en place un premier Centre de Prévention, d’Insertion et de Citoyenneté à Poutourny qui semble être un échec cuisant. Aujourd’hui, le bilan semble très négatif : seulement 3 individus pour 12 personnels encadrants ; près d’une dizaine de millions d’euros dépensés pour peu de résultat ou encore un organisme gestionnaire en pleine déliquescence.

Ainsi, face à cette situation, et alors que certains parleraient déjà de fermeture, Philippe FOLLIOT a demandé au Gouvernement quelle était la situation du centre de Poutourny et plus généralement du programme dans lequel il se place ; si l’ensemble des financements mis à disposition des associations et des centres publics étaient utilisés de manière efficace et transparente ; et enfin si la France, qui fait cavalier seul en Europe, obtient de meilleurs résultats que ses voisins.

Retrouvez le texte de la question et de la réponse : Continuer la lecture

Philippe FOLLIOT pose une question au Gouvernement pour défendre les buralistes

 

Le mardi 25 octobre 2016, Philippe FOLLIOT, suite à la proposition de loi qu’il a déposée sur le Bureau de l’Assemblée nationale, a posé une question au Gouvernement sur la situation des buralistes dans notre pays.

Rappelant que chaque jour en France, ce sont près de 26 000 buralistes qui accueillent plus de 10 millions de clients dans la France entière, Philippe FOLLIOT, sans jamais remettre en cause les politiques publiques contre le tabagisme, a souhaité défendre une profession déjà fort impactée. Après avoir salué le rapport de son collègue Frédéric BARBIER sur « l’avenir des buralistes » publié en 2015, il a appelé de ses vœux la mise en place d’un nouveau contrat d’avenir plus favorable pour la profession et moins coûteux pour l’Etat car financé par les cigarettiers qui du reste pratiquent à outrance l’optimisation fiscale.

Ainsi, il a demandé à Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances d’entendre le cri du cœur des buralistes qui ne demandent qu’à avoir le droit de vivre dignement de leur travail et à obtenir des garanties quant à leur juste rémunération et à la diversification de leurs activités !

Retrouver le texte de la question et de la réponse de Monsieur le Secrétaire d’Etat ci-dessous : Continuer la lecture

Philippe FOLLIOT interroge le Gouvernement sur le phénomène de radicalisation

Le mercredi 16 mars 2016, lors des Questions au Gouvernement, Philippe FOLLIOT a interrogé, au nom du Groupe UDI, le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Bernard Cazeneuve, sur le phénomène inquiétant de la radicalisation des jeunes français et européens.

Après une année 2015 marquée par les attentats du mois de janvier et de novembre, Philippe FOLLIOT s’est inquiété du nombre grandissant de jeunes ayant rejoint les rangs d’organisations terroristes et notamment de DAESH. Après avoir salué le courage et l’efficacité de nos forces armées, de nos services de renseignement, de nos forces de gendarmerie, de police et de sécurité civile, il a souligné que la réponse face au phénomène de la radicalisation devra être européenne.

Philippe FOLLIOT a insisté sur la nécessaire coordination à l’échelle européenne des services de justice, de police et de renseignement afin de faciliter l’échange d’informations et a demandé à Monsieur le Ministre de lui préciser quels moyens juridiques, humains et financiers le Gouvernement et l’Europe entendaient mettre en oeuvre pour lutter plus efficacement contre ce fléau de la radicalisation.

Vous pouvez retrouver le texte de la question et de la réponse ci-dessous: Continuer la lecture

Assemblée nationale : Philippe FOLLIOT défend l’élevage tarnais et les charcuteries de Lacaune

Le mercredi 28 octobre, Philippe FOLLIOT a interrogé le Premier Ministre, lors des questions au gouvernement, au sujet du rapport de l’OMS relatif à la consommation de charcuterie et de viande rouge

En effet, le lundi 26 octobre, le Centre national de recherche sur le cancer, agence de l’OMS, a publié un rapport annonçant la consommation de viande rouge comme « probablement cancérogène pour l’homme » tout comme celle des produits carnés transformés, c’est-à-dire la charcuterie.

Au cours de son intervention, Philippe FOLLIOT a notamment souligné que la publication de ces conclusions réduisait à néant les efforts des éleveurs. Il a aussi regretté que ces derniers soient, une nouvelle fois, pointés du doigt, stigmatisés et victimes d’une polémique.

Il a ainsi défendu les éleveurs et l’ensemble des agriculteurs français en faisant notamment la promotion du jambon IGP de Lacaune et des exploitations familiales de la montagne tarnaise.

Affirmant que tous les excès étaient nuisibles pour notre santé et que cette étude créait un amalgame inquiétant, Philippe FOLLIOT a dénoncé le manque de valorisation de nos savoir-faire, a demandé au Gouvernement de faire preuve d’audace en matière de politique agricole et a interrogé le Premier Ministre sur le message qu’il comptait délivrer aux français et aux agriculteurs dans cette période de troubles.

 

Vous pouvez trouver la vidéo de l’intervention de Philippe FOLLIOT ci-dessous:

 

Vous trouverez les textes de la question et de la réponse ci-dessous: Continuer la lecture

Mon blog Vidéo