Commission défense

Philippe FOLLIOT au Point : « nous payons le prix des dernières errances de l’ère HOLLANDE »

Dans les colonnes de l’hebdomadaire Le Point, Philippe FOLLIOT, membre de la commission de la Défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale, a réagi à la démission du Chef d’Etat-major des armées, le Général Pierre DE VILLIERS.

Il y pointe notamment l’insincérité du dernier budget du quinquennat HOLLANDE qui a rendu nécessaires de nouveaux efforts budgétaires afin de pouvoir tenir le calendrier des réformes à venir.

Retrouvez cette interview en intégralité ci-dessous :

Communiqué de presse de Philippe FOLLIOT : Pierre DE VILLIERS, un grand Chef d’Etat-major des armées

Je tiens à rendre un hommage tout particulier au Général Pierre DE VILLIERS, un grand serviteur de l’Etat, soldat qui fait honneur aux armes de la France, et qui a eu le courage de faire passer son sens de l’honneur et le soutien à ses idées et convictions au-dessus de tout.

Membre de la Commission de la Défense nationale et des forces armées depuis quinze ans, je suis très en colère que pour la première fois le huis clos de cette commission ait, mercredi dernier, été rompu. Cette situation crée un très dommageable précédent qui risque de casser le lien de confiance propre à toutes auditions, sur des questions aussi sensibles qui nécessitent retenue et discrétion. Faute de cela, des auditions « à l’eau tiède » n’auront plus aucun intérêt.

Sur le fond, l’objectif de ramener notre déficit budgétaire en deçà de 3% nous engage tous, et, même si je regrette que la Défense supporte à elle seule une fois de plus, avec 850 millions d’euros, plus de 20% des efforts de réduction du déficit supplémentaire (4,5 Milliards d’euros) pour 2017, nous n’avons là que le symptôme de l’insincérité du dernier budget de François HOLLANDE ; c’est pour cela que je ne l’avais pas voté.

Le jeudi 13 juillet dernier, le Président de la République Emmanuel MACRON a pris un engagement fort pour établir le budget 2018 à 34,2 Milliards d’euros et sur une projection visant à porter le budget de la Défense à 2% du PIB en 2025. A la veille d’une importante revue stratégique, je souscris à cet objectif car, au-delà du fait de nous y être engagé, cela est, dans un monde toujours plus instable et dangereux, vital pour la défense et la sécurité de notre pays, fonction éminemment régalienne de l’Etat. Notre confiance pour atteindre cet objectif dans le Président de la République, chef des armées, qui depuis son élection n’a pas manqué de donner des gages et montrer des signaux forts de soutiens à nos militaires, est totale !

 

Philippe FOLLIOT

Député LREM du Tarn

Membre de la commission de la Défense nationale et des forces armées

Président de l’Alliance centriste

Philippe FOLLIOT auditionne Madame Florence PARLY, ministre des Armées

Philippe FOLLIOT a pris part, le jeudi 6 juillet dernier, à l’audition de madame Florence PARLY, Ministre des Armées, dans le cadre de la première réunion de la Commission de la Défense nationale et des forces armées.

Durant son intervention, Philippe FOLLIOT a souhaité tout d’abord rappeler l’engagement profond de cette Commission au service des armées et de son fonctionnement. Il a, par la suite, attiré l’attention de Madame la ministre sur deux problématiques importantes : la question de la préparation des forces dans le cadre de l’opération Sentinelle et la situation plus que préoccupante des matériels militaires actuels.

Vous trouverez ci-dessous l’intervention de Philippe FOLLIOT et la réponse de Madame la ministre au sujet de la préparation des forces de l’opération Sentinelle.

Continuer la lecture

Opération sentinelle : Philippe FOLLIOT avec les soldats du « 8 »

 

Le mercredi 22 mars 2017, Philippe FOLLIOT a passé la soirée avec les soldats du 8ème RPIMa de Castres présents à Paris dans le cadre de l’opération Sentinelle.

Invité par le chef de corps du régiment de Castres au Fort de Vincennes, il a ainsi pu rencontrer les volontaires du « 8 » présents sur place. Dans le cadre de sa dernière visite sur le terrain de la législature, il a symboliquement choisi d’aller à la rencontre de ce régiment si cher à son cœur  pour échanger sur les conditions d’accomplissement de mission des volontaires du « 8 », les rapports qu’ils entretiennent avec la population ou encore leur ressenti sur l’organisation de cet engagement si fort pour la lutte contre le terrorisme et la sécurité de nos compatriotes.

Ainsi, l’ensemble des éléments relatifs à l’opération Sentinelle lui ont été expliqués notamment après les évènements du Louvre et d’Orly. Au cours de cette visite, Philippe FOLLIOT  a remercié les membres de régiment d’élite pour leur accueil, leur engagement pour la France, les a félicités pour le travail qu’ils effectuent au quotidien et les a assurés de son soutien durable.

Mon blog Vidéo