Commission défense

11 novembre : le député et sa suppléante honorent la mémoire des combattants

Dans la majorité des communes du territoire, les cérémonies du 11 novembre se tenaient ce week-end autour des monuments aux morts. Elles ont été l’occasion pour les participants de rendre hommage aux disparus de la Grande Guerre, mais aussi des conflits contemporains. Ces cérémonies avaient un retentissement particulier à l’approche du centenaire de l’armistice de 1918 et au regard de la proximité de cette date avec d’autres commémorations, celles du 13 novembre 2015.

Dans la première circonscription du Tarn, Philippe FOLLIOT a comme à l’accoutumée participé à la cérémonie organisée à Castres, en présence du maire Pascal BUGIS, du sous-préfet Jean-Yves CHIARO ou encore de la députée suppléante de la 3e circonscription, Valérie DE GERANDO. Le 8e RPIMa et les enfants des écoles de la ville étaient présents en nombre, permettant la rencontre entre des expériences et générations diverses autour des thèmes de la mémoire et du maintien de la paix.

Muriel ROQUES ETIENNE, la députée suppléante, a quant à elle déposé une gerbe de fleurs au même moment au monument aux morts d’Albi. Participaient à cette cérémonie avec elle, entre autres, le préfet du Tarn Jean-Michel MOUGARD, le maire Stéphanie GUIRAUD-CHAUMEIL, le président du conseil départemental Christophe RAMOND ou le sénateur Thierry CARCENAC. Le 12 novembre, c’est dans les villages alentours de Fauch et Cunac qu’elle participait à ces mêmes commémorations avec les élus et les citoyens.

Ces moments de souvenir ont permis aux deux élus et à la population participante de garder en tête le fait que notre modèle et nos valeurs sont encore aujourd’hui remis en cause et que l’engagement à les préserver conduit leur action.

Philippe FOLLIOT et Thomas GASSILLOUD, Rapporteur pour avis du budget de l’armée de terre, visitent le 8e RPIMa à Castres

Le jeudi 26 octobre, Philippe FOLLIOT recevait Thomas GASSILLOUD, Rapporteur pour avis du budget de l’armée de Terre et député du Rhône, dans sa circonscription. A cette occasion, les deux membres de la commission de la défense nationale et des forces armées ont eu droit à une séquence approfondie consacrée au régiment sud-tarnais.

Accueillis par le Colonel Bertrand DEBRAY, la matinée a été l’occasion d’une présentation générale du 8e RPIMa et d’un question-réponses à bâton rompu. Il y a notamment été question des effets du redéploiement de Sentinelle pour les soldats ou des capacités d’accueil de sections au quartier Fayolle.

Après avoir déjeuné au Mess Beaudecourt, notamment avec le Général REGLAT, Président de l’Amicale des anciens et amis du «8», les deux députés se sont vus présenter en détail les missions et procédures mises en œuvre en opérations extérieures. Ils ont ainsi pu se familiariser avec les instruments rudimentaires et équipements technologiques utilisés au quotidien sur les théâtres d’opérations.

La visite s’est poursuivie dans la salle d’honneur où les parlementaires ont signé le Livre d’Or et reçu quelques explications sur les trésors d’histoire dont elle regorge. Enfin, le programme s’est conclu en fin d’après-midi sur le Causse où les commissaires à la Défense ont vu les installations servant à la préparation aux premiers secours sur le terrain et ont visité diverses installations et la zone de saut … qu’ils auraient souhaité effectué !

Thomas GASSILLOUD est ressorti ravi de cette visite complète souhaitée par Philippe FOLLIOT. Elle va lui permettre de nourrir le rapport qu’il rendra d’ici 15 jours dans le cadre du Projet de Loi de Finances pour l’année 2018 afin qu’il prenne en compte les spécificités des unités de la 11ème Brigade Parachutiste.

Première session à l’Assemblée parlementaire de l’OTAN pour Philippe FOLLIOT et la nouvelle délégation française

Du 6 au 9 octobre 2017, les membres de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN (AP-OTAN) des 29 pays-membres ainsi que de délégations associées avaient rendez-vous à Bucarest pour la 63ème session de cette instance parlementaire transatlantique. A cette occasion, Philippe FOLLIOT, futur Président de la délégation française, a participé aux travaux de l’organisation des Etats signataires du traité atlantique avec 12 de ses homologues du Parlement français.

Arrivé en début d’après-midi le vendredi 6 octobre, Philippe FOLLIOT a successivement eu trois entretiens, d’abord avec Joseph DAY (Canada), Président du groupe Libéral et démocrates de l’AP-OTAN, ensuite avec Paolo ALLI (Italie), Président de l’AP-OTAN, et enfin avec S.E. Michèle RAMIS, Ambassadrice de France en Roumanie. Ce dernier entretien a été suivi d’un dîner de travail à l’Ambassade, avec la délégation française, au cours duquel il était bien entendu été question de sécurité et de défense.

Les deux jours suivants, les parlementaires ont participé dans l’enceinte du parlement roumain aux réunions des commissions dont ils sont membres. Dans la commission politique où Philippe FOLLIOT siège, les échanges avaient pour sujets principaux la situation sécuritaire de la région de la Mer Noire et les relations avec la Russie. Le samedi soir, convié au dîner des chefs de délégations, il a notamment rencontré diverses personnalités politiques européennes ayant eu des fonctions gouvernementales. Le dimanche soir, c’est à l’occasion d’une réception donnée par les deux Présidents des chambres parlementaires roumaines qu’il a pu approfondir ses liens avec l’ensemble des membres de l’AP-OTAN.

Enfin, pour la clôture des travaux le lundi 9 octobre, l’ensemble des parlementaires étaient réunis en séance plénière pour d’abord écouter le Secrétaire Général de l’OTAN, Jens STOLTENBERG, ou encore le Président du pays hôte, Klaus IOHANNIS, avant de voter les différentes résolutions présentées en commission.

Les prochains travaux se tiendront du 30 octobre au 1e novembre à Rabat où les commissaires à la politique et à la défense, parmi lesquels Philippe FOLLIOT, élaboreront de nouvelles résolutions internationales.

En commission Défense, la Ministre des Armées annonce un budget en hausse

Le 03 octobre dernier, la Commission de la Défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale auditionnait Florence PARLY, Ministre des Armées, dans le cadre de la préparation du projet de loi de finances 2018.

Dans un premier temps, elle est revenue en détail sur la composition mission par mission du budget de la défense qui sera en hausse par rapport aux années précédentes. Dans un second temps, elle a été interrogée par les députés-commissaires sur certains arbitrages budgétaires en cours qui sont désormais en discussion devant le Parlement.

Vous pouvez retrouver ci-dessous l’intervention de Philippe FOLLIOT :

« Étant un « vieux de la vieille dans cette commission », j’ai entendu nombre de vos prédécesseurs à votre place nous présenter leur budget en essayant, avec les circonvolutions les plus diverses et variées, de nous convaincre que celui-ci était bon, en dépit de l’insuffisance des crédits qui lui étaient alloués. Partant de là, je ferai deux remarques.

D’une part, si vous avez fort pertinemment justifié les annulations de crédits subies par le ministère des Armées en 2017, il importe de souligner qu’elles s’expliquent par l’insincérité du dernier budget présenté par votre prédécesseur et que le Gouvernement et la majorité actuels n’en sont donc en aucune façon responsables.

D’autre part, nous ne pouvons tous que nous féliciter de l’augmentation sans précédent de ce budget. En dépit des interrogations qui pèsent sur le surcoût des OPEX, le budget que vous présentez est plus sincère, quant à ces opérations, qu’aucun des budgets de la défense jamais présentés sinon sous la Ve République, à tout le moins depuis 2002. Même si la contribution des autres ministères au financement de ce programme n’atteint pas le niveau souhaité, ce budget connaîtra une augmentation nette de plus d’un milliard d’euros : cette hausse sans précédent mérite d’être soulignée. »

Mon blog Vidéo