Questions indiscrètes

La réserve parlementaire de Philippe FOLLIOT en 2015

Réserve-parlementaire

Récemment l’Assemblée nationale a publié la répartition de la réserve parlementaire pour l’année 2015 de chaque député (cliquez pour consulter la réparation de la réserve parlementaire de Philippe FOLLIOT). Comme chaque année, et bien avant l’obligation légale depuis 2002, et de manière transparente, Philippe FOLLIOT publie, sur son site internet les aides financières qu’il octroie pour les communes et les associations.

La « réserve parlementaire » est un ensemble de subventions de l’Etat votées dans la loi de finance initiale et rectificative. Celles-ci permettent le financement de projets d’investissement des collectivités locales, le plus souvent des communes, et le soutien des actions entreprises par les associations.

Depuis 2002, Philippe FOLLIOT veille à mobiliser ces fonds en toute transparence et équité. Face à l’agrandissement de sa circonscription en nombre de communes, aux différentes restrictions budgétaires, Philippe FOLLIOT a dû revoir les critères de répartition et d’attribution. Ainsi, depuis 2013, les 9/10ème environ de cette enveloppe sont affectés aux communes pour des opérations liées principalement au patrimoine. Au cours de la mandature, l’ensemble des municipalités composant la première circonscription du Tarn aura reçu une partie de cette aide financière qui est distribuée de manière équitable quelle que soit la taille ou la sensibilité politique de la collectivité.

En parallèle, il participe au développant des associations et soutient des projets collectifs (Comités des fêtes, fédérations sportives, OMEPS de Castres). En 2015, il a participé à l’achat de deux véhicules pour l’OMEPS de Castres, a permis la distribution de 4000 éthylotests aux comités des fêtes de la circonscription et a aidé la Fédération Départementale des Chasseurs du Tarn.

La réserve parlementaire de Philippe FOLLIOT en 2014

Réserve parlementaireCe jeudi 12 février, l’Assemblée nationale publie la répartition de la réserve parlementaire pour l’année 2014 (voir ici). Philippe FOLLIOT, en toute transparence, avait déjà publié celle le concernant en décembre 2014. La « réserve parlementaire » est un ensemble de subventions d’État votées et modifiées en lois de finances initiales ou rectificatives. Ces subventions proposées par les parlementaires participent au financement de projets d’investissement de proximité de collectivités locales après délibération de leurs assemblées, ainsi qu’au soutien des activités menées par des associations. Depuis 2002 Philippe FOLLIOT mobilise ces fonds en toute transparence et équité. Dans une nouvelle circonscription de 89 communes, et avec des restrictions budgétaires, les modalités de répartition et d’attribution ont dû être revues. Ainsi en 2013, en 2014 et pour 2015, les 9/10ème des subventions au titre de la réserve parlementaire sont affectées pour des opérations principalement liées au patrimoine. Au cours de cette législature, l’ensemble des communes de sa circonscription, quelle que soit sa taille et la couleur politique de la municipalité, pourra obtenir cette aide (66 communes en ont déjà bénéficié). En parallèle, il soutient les associations en privilégiant les projets collectifs (Omeps d’Albi, Comité des fêtes, Fédérations sportives,…). Ainsi par exemple en 2014, 5000 éthylotests ont été distribués au comité des fêtes de la circonscription.

Question indiscrète : la réserve parlementaire 2014

Comment utilisez-vous votre réserve parlementaire ?

Pour 2014, l’Assemblée nationale a octroyé une dotation annuelle de 130000€ au titre de la réserve parlementaire de manière égalitaire à chaque député. Le rôle d’un député n’est pas bien sûr de distribuer les subventions subsides mais pour ma part, j’ai toujours, depuis 2002, veillé à mobiliser ces fonds en toute transparence et équité. Compte tenu d’une nouvelle circonscription avec trente communes supplémentaires, des restrictions budgétaires et des modalités de répartition, celle-ci est de fait diminuée, ce qui m’a obligé à revoir et à préciser les critères d’attribution.

Ainsi, pour 2014 (dans le même esprit que 2013), j’ai affecté les 3/4 de l’enveloppe aux communes rurales de la circonscription pour, prioritairement, comme l’an passé, le financement d’opérations relatives au patrimoine (rénovation d’églises, temples, fontaines, lavoirs, fours à pains, bâtiments communaux de caractère…). Au cours du quinquennat, chaque commune de ma circonscription, quelle que soit sa taille ou la couleur politique du maire, bénéficiera de cette aide. Continuer la lecture

Question indiscrète : la réserve parlementaire 2013.

Comment utilisez-vous votre réserve parlementaire ?

Pour 2013, l’Assemblée nationale a octroyé une dotation annuelle de 130000€ au titre de la réserve parlementaire de manière égalitaire à chaque député. Le rôle d’un député n’est pas bien sûr de distribuer les subventions subsides mais pour ma part, j’ai toujours, depuis 2002, veillé à mobiliser ces fonds en toute transparence et équité. Compte tenu d’une nouvelle circonscription avec trente communes supplémentaires, des restrictions budgétaires et des modalités de répartition, celle-ci est de fait diminuée, ce qui m’a obligé à revoir et à préciser les critères d’attribution.

Ainsi, pour 2013, j’ai affecté les 9/10e de l’enveloppe aux communes rurales de la circonscription pour, prioritairement comme l’an passé, le financement d’opérations relatives au patrimoine (rénovation d’églises, temples, fontaines, lavoirs, fours à pains, bâtiments communaux de caractère…). Au cours du prochain quinquennat, chaque commune de ma circonscription, quelle que soit sa taille ou la couleur politique du maire, bénéficiera de cette aide. Continuer la lecture

Mon blog Vidéo