France sur mer

Mon plaidoyer pour « L’ARCHIPEL FRANCE »

 

Outre-mer et Mer  sont deux atouts stratégiques qui, ensemble, doivent être valorisés. En effet, la France n’est pas continentale et européenne, elle est maritime et mondiale. Aussi avec le projet « Archipel France » que je propose, il s’agit d’affirmer la dimension universelle de la France qui ne doit plus être réduite au seul territoire hexagonal. L’Etat doit repenser sa relation à l’outre-mer et à la mer. Il s’agit de continuer à assumer nos missions régaliennes, mais mieux !  et, surtout, à consacrer plus d’efforts à l’économie, bleue en l’occurrence ! Il faut donner une inspiration gaullienne pour une politique de long terme en la matière, pour ce, je propose de créer un grand Ministère des Outre-mer et de la mer.

 

La France est une nation « maritime et mondiale » à la fois.

Les défis majeurs du 21ème siècle passeront par une exploitation raisonnable et raisonnée des ressources des mers et des océans (alimentation, énergies renouvelables, eau …etc.). Avec plus de 11 millions de km², notre pays possède le deuxième domaine maritime au monde (dont 97 % grâce à l’Outre-mer). D’ailleurs, la France est le seul pays au monde présent sur quatre continents et sur toutes les mers chaudes et froides. Il est impératif de prendre la mesure de l’atout considérable que représentent à la fois les Outre-mer et notre domaine maritime et d’y préserver notre souveraineté nationale. Il s’agit aussi d’apporter une réponse économique aux problèmes que connaissent les Outre-mer qu’à défaut, on ne pourra que subir (l’immigration clandestine, la montée de la radicalisation, la lutte contre la pêche illégale ou le pillage de nos ressources minérales, chômage endémique et son traitement social…).

Reconnaître cette double caractéristique de notre Nation, « maritime et mondiale », c’est  s’appuyer résolument sur trois piliers. Continuer la lecture

Philippe FOLLIOT reçoit les représentants de la Fondation de la mer à l’Assemblée nationale

 

Suite au combat pour que l’île de Tromelin reste française et au vote à l’unanimité de sa proposition de loi portant sur la statut de La Passion – Clipperton, Philippe FOLLIOT a reçu, le mercredi 25 janvier 2017, à l’Assemblée nationale, Madame Sabine ROUX DE BEZIEUX, Directrice de la Fondation de la Mer, et Monsieur Roland COUTAS, Président, pour évoquer l’ensemble de ces questions et échanger sur les questions marines et ultra-marines.

La fondation de la mer a pour objectif de relever la grande aventure maritime du XXIème siècle. Elle souhaite rassembler l’ensemble des acteurs du monde maritime et porter leur passion et leurs convictions auprès des français et plus largement des européens. Elle agit dans trois directions : protéger, découvrir et partager les richesses offertes par la mer et a acquis une notoriété et une reconnaissance dans les milieux scientifiques et politiques.

La fondation porte un message que partage Philippe FOLLIOT : Avec le deuxième domaine maritime, la France est le seul pays sur lequel le pays ne se couche jamais, et, si elle se croit européenne et continentale, elle est bien mondiale et maritime. La mer doit être notre avenir et pour cela, nous devons la protéger, l’organiser et l’exploiter de manière raisonnée et raisonnable.

Philippe FOLLIOT participe à la projection du film « Clipperton » du National Geographic

Philippe FOLLIOT aux côtés de Jean-Louis ETIENNE et Christian JOST lors de la diffusion du film « Clipperton »

 

Philippe FOLLIOT a récemment participé à une soirée dédiée à l’océan lors de laquelle le film « Clipperton » du National Geographic a été diffusé.

Invité par Madame Ségolène ROYAL, Ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, Philippe FOLLIOT s’est exprimé après le Tarnais Jean Louis ETIENNE, explorateur ayant notamment dirigé une mission sur Clipperton en 2005, et Christian JOST, Professeur à l’Université de Polynésie Française et grand spécialiste de la Passion-Clipperton.

Lors de prise de parole, Philippe FOLLIOT a rappelé qu’il avait été le premier et seul élu de la République à se rendre sur place. Il a salué ce très beau film, révélateur des richesses sur place et du potentiel de l’île et fidèle à la réalité. Enfin, s’il s’est félicité de la mise en place d’une Aire Marine Protégée autour de Clipperton, il a demandé au Gouvernement la mise en place de moyens supplémentaire pour que celle-ci soit effectivement respectée et a rappelé tout l’intérêt de la proposition principale de son rapport visant à créer une base scientifique à vocation internationale pour valoriser l’île.

Tromelin restera totalement française !

 

Nous nous félicitons que le Gouvernement ait écouté nos légitimes arguments (consulter le note de synthèse sur le projet), entendu l’exceptionnelle mobilisation populaire (pétition signée par plus de 11 000 personnes en quelques jours) et les très nombreux messages de soutien, et qu’il ait finalement fait preuve de sagesse en retirant de l’ordre du jour de l’Assemblée nationale la ratification de cet inique et dangereux traité de cogestion de l’île de Tromelin.

Nous remercions toutes celles et ceux qui nous ont aidé et soutenu dans ce combat. Nous resterons particulièrement vigilants pour la suite et encourageons la France à éventuellement engager des négociations avec la République de Maurice pour établir un nouvel accord plus respectueux de la pleine souveraineté française.

La République demeure une et indivisible !

 

Philippe FOLLIOT                                  Laurent FURST                                                 Gilbert LE BRIS

Député UDI du Tarn                          Député LR du Bas-Rhin                              Député PS du Finistère

Mon blog Vidéo